Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

Le GRAND MONARQUE avec Maurice Poulin / Chapitre 2.1

par panthère58, mardi 07 février 2023, 12:51 (il y a 474 jours) @ panthère58

:-) EN ATTENDANT LA VENUE DU GRAND MONARQUE
Avec Maurice Poulin


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=fAA3bB2L084

Wikipédia : Charles de Gontaut, duc de Biron, né en 1562 à Saint-Blancard, et exécuté le 31 juillet 1602 à la Bastille, est un militaire français. Maréchal de France, il est connu pour l'amitié que lui portait Henri IV, qu'il a pourtant trahi.


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=TZE9gVF1QbA

Plus on analyse la monarchie française, plus on a l'impression d'être dans Game of Thrones / Le Trône de Fer !

[image]

[image]

Chapitre 2
LA DESTINÉE MYSTIQUE DE LA NOUVELLE-FRANCE [Nouvelle-Gaule]

Sixain 4

Dernière ligne : Pour maintenir l'heureux sang de Bourbon

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en pages 71-72 : Or, « l'heureux sang de Bourbon » est une allusion claire au grand Henri IV, surnommé « l'heureux de Bourbon » à cause de son caractère fort débonnaire ; « maintenir » signifie probablement que celui en qui renaîtra le caractère d'Henri IV suivra en quelque sorte l'heureux cheminement de ce dernier, qui réussit l'exploit de pacifier, fin XVIe siècle / début XVIIe, une France alors déchirée par des guerres de religion, action glorieuse culminant par la proclamation de l'édit de Nantes, accordant la liberté d'expression religieuse à tous, sans exception. Sachant déjà tout cela, depuis l'analyse du quatrain VI-44, on rappellera également que c'est précisément à Nantes que le nouveau Henri IV, envoyé du Saint-Esprit, réapparaîtra.

Donald J. Trump aurait échappé à plusieurs tentatives d'assassinat. Il a pacifié le monde pendant son mandat. Henri IV a finalement été assassiné. Du parle d'un « heureux cheminement ». De plus, il a fermé l'école des bâtisseurs de Chartres signifiant ainsi la fin de la protection des odinistes que les Valois avaient protégés sur la requête de Jeanne d'Arc.

Donc, Saint Jean-Baptiste, le Précurseur, Patron des Canadiens-français, le nouvel Henri IV (l’heureux de Bourbon) devrait éventuellement faire son apparition en France (Nantes)

[image]

Henri IV (1553-1610)


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=9OkNFfAOxgA

À 0H32’17" du vidéo : Chartres, la ville des bâtisseurs de cathédrales, l’école odinique et le centre intellectuel qui créa l’architecture gothique

École qui fut à l’origine de la construction des châteaux de la Renaissance sous la dynastie des Valois
École qui sera fermée au XVIe siècle, en 1595, par Henri IV, le premier des Bourbons
Quant aux Valois, ils devaient leur pouvoir à Jeanne d’Arc
Le message runique encodé dans les châteaux des Valois concerne une symbolique du cheval, de la pierre et de la graine
Le château de Blois n’échappe pas à la présence de runes mais contrairement aux autres, ne contient pas les runes « stan » et « ehwaz »

À 1H05’41" du vidéo : À partir de Jeanne d’Arc, Charles VII et la dynastie des Valois basculent dans l’odinisme

Cette période de la Renaissance est celle d’Odin et ce n’est pas « anOdin »!


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=bOKKZONTQJw

Intro à 0H02'18" du vidéo : Ce qui se cache derrière le roman de Victor Hugo

Hugo va confirmer dans sa préface que son roman révèle un message historique tissé autour des multiples tentatives d'assassinat d’Henri IV (Phoebus dans le roman)

À 0H16’36" du vidéo : Quasimodo et Phœbus

Le seul à aimer véritablement Esméralda au point de la sauver au péril de sa vie
Quasimodo partage plusieurs caractéristiques avec Odin
Quasimodo figure les bâtisseurs odiniques
Phœbus (Henri IV) protège Esméralda au début du roman mais va l’abandonner par la suite
Phœbus, c’est la noblesse, la royauté française qui finira par trahir les odiniques en cessant de les protéger

À 0H30’00" du vidéo : La tentative d’assassinat de Phœbus (Henri IV)

En 1594, Jean Châtel (Frollo) tente d’assassiner le roi Henri IV (Phœbus) qui protège Esméralda (odiniques)
Car depuis Jeanne d’Arc, les rois de France protégeaient les odiniques
Les odiniques (Jean Guignard, bibliothécaire au collège jésuite de Clermont) seront accusés de complicité
Henri IV va faire fermer les écoles des compagnons bâtisseurs en plus d’interdire les célébrations païennes dans les cathédrales, à la demande et satisfaction du clergé catholique
Quasimodo est sous l’autorité de Frollo, comme les odiniques le sont avec les Jésuites à cause des protestants
Frollo fait torturer un païen pour lui soutirer un savoir, comme les Jésuites le font avec les odiniques avant de les éliminer

[image]

Quatrain V-40 : mention d’un sang royal très meslé chez les Gaulois de l’Hespérie qui désigne les Canadiens-français
En latin médiéval, l’Amérique = l’Hespérie
Les quatrains qui enserrent le V-40 y sont liés
V-39, ligne 1 : Du vray rameau de fleurs de lys yssu,
V-41, ligne 4 : Renouvelant siecle d’or pour l’airain.
Sang royal mêlé avec les Étrusques, le meilleur côté de la civilisation romaine

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en pages 73-74 : Mieux encore : cette lame 3, reliée à la constellation de la Vierge, se justifie par le fait que le lys a toujours été considéré comme l’emblème fondamental de la Vierge (Marie).

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 74 : Quand on sait que, contrairement à la croyance établie, c'est aux Étrusques que nous sommes redevables de l'édification des bases de la civilisation dite occidentale, telle qu'édifiée par la suite par les Romains, qui ne firent donc qu'appliquer les principes civilisateurs étrusques.

Les bases de l’Occident construites sur les principes civilisateurs des Étrusques qui l’auraient eux-mêmes hérités d’un certain Tagès [Thot / Hermès ?]
Maurice Poulin fait aussi la démonstration d’un lien entre le Charun étrusque, le Charon grec et le Phœnix (un des noms symboliques du Grand Monarque)

« Le Testament de la Vierge », Anton Parks, en page 209 : L’astre brûlant, sous la forme d’oiseau, nous apporte aussi de précieux renseignements. Le Phénix égyptien était primitivement figuré par un oiseau mythique sous la forme d’une bergeronnette printanière ou encore de l’oiseau « Bah », pour finalement apparaître sous la forme commune d’un héron. Dans les textes les plus anciens, le Phénix représente clairement la planète Vénus. Le terme "héron" tire ses racines du francique, la langue de la Germanie occidentale que pratiquaient les anciens Francs. Comme vous l’aurez remarqué, le héros "Heru" (Horus) et "Héron" sont étrangement similaires. Il ne peut s’agir d’une coïncidence. À mon sens, il est probable que le Phénix ait pris la forme du héron lorsque le peuple fut mis au courant de la véritable mort d’Osiris et des origines d’Horus.

Le héron est une représentation de Vénus, rattachée à Osiris en tant que dieu du matin.

« ÁDAM GENISIŠ », Anton Parks, en pages 394-395 : En Égypte, le long des parois des temples funéraires, le roi défunt (image d’Horus) parcourt les étendues insondables sous la forme de l’oiseau Bah. Cet oiseau qui a la forme d’un héron est souvent représenté perché sur un pyramidion ou une pyramide.

Maurice Poulin établit un lien entre le lys et la destinée mystique de Montréal (Ville-Marie)

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 76 : Historiquement, ces lys reprirent leur importance en relation avec la monarchie capétienne française, d'où la maison royale des Bourbons provient, historiquement.

Si les Capétiens ont usurpé le trône aux Carolingiens comme il semblerait, c'est probablement pour légitimer leur « royauté » qu'ils ont mis en évidence le lys.

Mais dans sa note de bas de page #14, il rectifie le tir et accorde à la dynastie mérovingienne le mérite d'avoir introduit le lys dans la monarchie française. Mais en utilisant le terme « reprirent », c'était comme si les Carolingiens avaient mis le lys de côté.

Maurice Poulin fait un lien entre la Crête antique, le lys, un Prêtre-Roi, un Prince aux fleurs de lys à l'origine incertaine

Lien « Crête antique / Minotaure / Poséidon / Dionysos / Basques » :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=185477

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 77 : L'essentiel, donc, est le lien entre le lys et le double pouvoir spirituel-royal.

Maurice Poulin relève que 4 Psaumes de David sur 150 font mention du lys

David = « bien aimé », soit l'épithète d'Asar (Osiris en grec).

Le quatrain X-79 fait allusion au grand Mercure d’Hercule ( Grand Mercure / Hermès Trismégiste [Thot]) en lien avec le Psaume 45
Ce grand Mercure d’Hercule apparaît dans Henri Second sous le nom de Gallique Ogmium (Ogmios Gaulois qui est le nom celtique d’Hercule)

Veux, veux pas, Maurice Poulin, dans son analyse, érige une voie vers les Basques / Celtes / Mérovingiens / Gaulois / Vikings / Cathares / Templiers / Kébékois, l’Hyperborée, Odin (Osiris).

HUMOUR NOIR : Quatrain IV-14, ligne 1 : La mort subite du premier personnaige (Covid-19 / Injection / Mort subite de l’adulte, Coïncidence)

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 79 : Donc, nous avons la preuve philologique et guématrique que l’Envoyé du Saint-Esprit est Canadien français.

Analyse du quatrain IV-50

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en pages 80-81 : Quelle qu’en soit la raison (Pierre Elliott Trudeau), le Canada donc sera épargné par le « raz-de-marée » asiatique que Napoléon, grand génie militaire, avait déjà pressenti, de son temps…

Le lys d’or représente les rois, le lys blanc, le peuple

[image]
Ce coquelicot incommode la Légion royale canadienne

Les nombreux rejetons des maîtresses d’Henri IV [le roi Robert Baratheon, surnommé « l'usurpateur » dans GoT] en Nouvelle-France [Nouvelle-Gaule]

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 81 : Effectivement, la France « a fauché » ses fleurs de lys lors de la Révolution française, qui ne purent refleurir qu’au Québec.

En guématrie, Québec s’écrit KEBEK, selon le réputé kabbaliste A. D. Grad, ce qui paraît d’autant plus logique que c’est aussi la forme phonétique appropriée.

Lien : https://le-voyage-intuition.com/les-quebecois-viennent-de-normandie/
Extrait : “Les Québecois viennent de Normandie !”

LARS DEMAR 2 JUILLET 2021 AT 17 H 29 MIN

Et que signifie « Québec » en Normand ?
Textuellement « quel fleuve » – exclamatif – !

Qué (Normand Roman « Ké ») pour Quel (Francien)
Bec (Normand Norrois « Berkkr ») pour rivière, fleuve, cours d’eau (Francien)

Les Normands qui fondent Québec sont des marins et navigateurs aguerris en provenance de Honfleur (sombre fjord) et de Harfleur (Harald fjord) deux villes fortifiées en vis à vis par les Vikings en baie de Seine (fleuve à large embouchure).

Or, lorsqu’ils voguent sur le fleuve St Laurent, ils pensent être encore en mer et non sur un fleuve tellement celui-ci est d’une largeur exceptionnelle.

Décontenancés et médusés, ils s’exclament alors Qué bec ! prononcer kébek, encore utilisé et compris de nos jours.

Il est question du lien entre les Hébert du Québec / Kébek et la Genèse, par la guématrie ; aussi du lien Israël / Québec
Lien entre le roi René 1er d'Anjou (le bon roi René), et la Ville d'Anjou au Québec
Le grand-père de Nostradamus a été trésorier et médecin de ce roi

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 82 : Ce roi fut si aimé en son temps que Nostradamus, à qui on aura évidemment « chanté les louanges » du bon roi, semble avoir utilisé l'expression « Lorrain V », en double hommage au roi René, dont tous les apanages se retrouvent sur le blason de l'antique province de Lorraine et au futur Grand Monarque, ou Henri V, dont la bonté sera à la mesure du « bon roi René », en quelque sorte.

[image]

Lien « Blason de Lorraine et René Anjou » :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=197155

« L'Énigme Sacrée », Baigent, Leigh, Lincoln :

René d'Anjou (1408-1480) considéré comme un grand maître du Prieuré de Sion de 1418-1480
René d'Anjou accumule plusieurs titres dont roi de Jérusalem
René d’Anjou aurait eu des interactions avec Jeanne d’Arc
René d’Anjou s'intéresse aux contes d'Arthur et du Graal
D’Anjou permet de colliger et traduire des manuscrits anciens du monde entier
Grâce à d’Anjou, le thème symbolique de l’Arcadie fait surface dans la Chrétienté
Le « flot souterrain » d’Anjou va s’étendre à la franc-maçonnerie du XVIIIe siècle (François de Lorraine à Vienne)


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Hj7aHOx45HU

À 1H28’27" du vidéo : Général de Gaulle est de Lille et son coin préféré la Lorraine

À 1H34’10" du vidéo : Le groupe des « 45 Compagnons Secrets » du général de Gaulle [45 / 9]

Faire silence pendant 10 ans après sa mort (1970-1980)
Lire René Guénon et le Père Jésuite Pierre Teilhard de Chardin
Leur objectif serait de combattre « l'Ordre Noir », un Ordre néo-nazi
Nazisme au Canada, en Amérique du Sud, base en Antarctique
Préparer le terrain à celui qui doit venir (Grand Monarque)
Hitler, à qui on reprochait sa cruauté, disait que ce n’était rien à côté de celui qui doit venir [Klaus Schwab ?] avec un Nouvel Ordre Mondial (Antéchrist)
On n’a plus entendu parler du groupe des « 45 » depuis 1990
On n’a plus entendu parler du groupe des « 45 » depuis 1990
HAARP
Des armes technologiques avancées, des soucoupes volantes (Vimāna)


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=MDpo2cVxhFk

À 0H29’24" du vidéo : Charles VII (Jeanne d'Arc), qui avait épousé une princesse d'Anjou, rencontre Agnès Sorel (née en Normandie et se passionne pour Marie Madeleine) lors d’un séjour de sept mois chez René d’Anjou, duc de Lorraine (grand maître allégué de Sion)

[image]

Maurice Poulin évoque la possibilité d'un triangle « Centuries-KEBEK-Vatican »

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 84 : Car, comme plusieurs exégètes perspicaces l’ont remarqué, nombre de quatrains de Nostradamus concernent nettement le passé.

Lien entre Nostradamus (Michel de Nostre Dame), Montréal, la sainte Vierge et la constellation de la Vierge
Maurice Poulin évoque l’hypothèse que Montréal serait la nouvelle Jérusalem avec notamment le Mont Royal

À partir de la page 84, en référence au quatrain X-27 :

Les Celtes dénomment Héraklès : Ogmios, apparenté à Hermès Trismégiste vieillard [Thot]

[image]
Celtes, Gaulois, Vikings : Ogmios serait plutôt Odin (Osiris).

Ogmios, la version celte d’Hercule, dispose du pouvoir d’attraction par le Verbe

« La Dernière Marche des Dieux », Anton Parks, en page 246 : Osiris subissait ensuite le jugement des dieux en vue de devenir le Juge des hommes. Dès lors, il était déclaré "Juste de Voix", en harmonie avec les règles universelles.

Ogmios, l’Hercule gaulois de Nostradamus

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin cite Guy Béatrice en page 88 : Il existe aussi – et nous verrons l’importance que revêt Ogmios, c’est-à-dire l’Hercule gaulois dans l’œuvre nostradamienne – une affinité certaine Mars Radianus, Hercule-Héraklès et le Mercure celte ou Lug-Bran.

Wikipédia : Lug apparaît comme une divinité psychopompe « qui accompagne les âmes dans l'Au-delà, comme il accompagne le soleil dans les crépuscules qui marque ses passages entre l'obscurité et la lumière », psychopompe à la manière d'Ogmios.

Lien « Lug » :
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=190091

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 89 : Ogmios serait donc semblable à Jésus, lors de la Transfiguration.

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en pages 90-91 : Mais par voyance sous hypnose, Fabien X a visualisé un scénario remarquablement plausible concernant manifestement l’Ogmios annoncé par Nostradamus (et les Écritures.), tel que rapporté dans l’ouvrage de Gilles Aussant et Robert Lemieux, intitulé Ils ont vu l’an 2000 (Éditions Internationales Pilou, Montréal, 1983) :

« …les gens… veulent… une idée unique… une espèce de religion… une seule pensée… mais c’est difficile… les gens veulent tous se rendre au même endroit… il s’agit d’une idée… qui dicterait aux gens de se rendre quelque part, qui leur dit de s’unir et de suivre une même voie… c’est bizarre… tout le monde a cette idée. Il leur faut tous aller au même endroit… je vois de l’eau… je vois la Méditerranée… je ne sais pas si c’est l’Afrique, l’Égypte… ça semble un endroit chaud, ensoleillé… avec du sable… une température agréable… les gens y sont bien là-bas… La cause est quelqu’un… une personne… ou plutôt, ce n’est pas une personne. Il s’agit d’un être qui n’est pas un humain… ou plutôt, cette personne qui n’en est pas une ne viendrait pas de la Terre, mais il se serait passé quelque chose à son propos dans le passé. L’idée de cet étranger, sa pensée… c’est la lumière… les gens accourent vers cette lumière, vers le centre de la lumière… C’est un être de lumière. Il attire tout le monde vers lui ou presque… Les gens l’appellent le Seigneur, Dieu, Yahvé… c’est une religion que tout le monde comprend… une religion universelle. Il y a des personnes de tous les peuples de la terre, de toutes les religions. La diversité des croyances n’a plus d’importance… J’ai hâte d’être rendu jusqu’au bout… en 2023… je n’aurai pas de corps… je vais être bien… je serai heureux… à l’endroit où l’être de lumière a donné rendez-vous… éternellement ».

Eh oui, tous les injectés vont avoir la même pensée… Et ça finit comme l’agenda 2030 : je n’aurai plus rien (pas de corps) et je serai heureux (je vais être bien) !

Je trouve intéressant que l’Égypte soit mentionnée. Pour le reste, ça me fait penser aux X-Files… Seigneur, Dieu, Yahvé, ça ne m’inspire pas confiance. Éternellement… Voyons donc !? Quand les gens agissent en zombie, c’est louche… Qu’est-ce qu’un être de lumière ?

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 93 : « …La grande qualité d’Hercule était l’absence de toute tendance dominatrice, au contraire des autres héros de la mythologie qui cherchaient tous à devenir des monarques et à gouverner le monde… »

Ça évoque Ptah / Osiris / Enki.

Toujours en page 93 : « …Toute sa vie, Hercule eut la conviction absolue qu’il ne pouvait être vaincu par un adversaire, quel qu’il fût, et les faits justifièrent sa confiance. L’issue d’un combat engagé par lui était connue d’avance en toute certitude… rien de ce qui vivait dans l’air, la mer, ou sur terre, ne put jamais le vaincre… »

Ça évoque Horus, le faucon vengeur, la réincarnation, la résurrection de Ptah / Osiris / Enki par Isis.

On continue en page 93 : L’absence de vanité et de tendance dominatrice chez Hercule sont conformes aux injonctions du Christ adressées à quiconque voulait suivre ses Sentiers, comme on peut le constater dans les Évangiles.

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 94 : Le mythe indique aussi que les émotions d’Hercule étaient si intenses qu’elles montaient jusqu’au ciel. Thème que l’on retrouve dans les Centuries…

La vie terrestre d’Hercule prit fin quand, gravement perturbé par la difficulté qu’il avait d’équilibrer judicieusement ses dons d’âme et d’esprit, il se laissa entraîner dans une aventure où il dut se résoudre à abandonner son corps physique pour enfin trouver la paix éternelle ; ce qu’il fit en s’offrant de lui-même en holocauste sur un bûcher, que Jupiter en personne alluma en lançant dessus son éclair. À partir de ce moment, étant définitivement lavé de toute imperfection, il fut en mesure d’exercer le rôle de conseiller spirituel pour lequel il était prédestiné, nous l’avons vu.

Maurice Poulin trace ainsi un parallèle entre Hercule, le Phénix et le quatrain VIII-27

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 95 : De ce dernier mythe, on peut déduire ceci : la mort physique du futur Grand Monarque n'empêchera donc pas l'accomplissement du Plan Divin...

On a vu dans le billet précédent qu'il ne s'agissait pas d'une mort mais d'une transition, d'un passage, d'une initiation comme pour la chrysalide du papillon Monarque.

[image]

Exactement le profil d’Horus :

Lien : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=186930
Extraits :

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 150 : Il est intéressant de noter qu’une des armes très connues d’Horus est son œil qu’il utilise lors de ses combats. S’agit-il du fameux œil de Lucifer, responsable de sa chute ? C’est fort probable. Nous y reviendrons plus loin lorsqu’il sera question de restaurer cet œil, début de la quête initiatique

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 170 : Toutes ces caractéristiques [de Lucifer] répondent au portrait-robot de Bel-Marduk / Horus à qui l’on reproche une fulgurante ascension et l’ambition d’accéder au trône par la force, en utilisant la colère et un pouvoir surnaturel issu de sa force vitale centralisée sur son front [troisième œil, glande pinéale].

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 305 : Dans l’idéologie chrétienne, tout être peut réceptionner le Saint-Esprit, comme les apôtres, en faisant pénitence. Cette réception de la foi divine commémore la victoire du Christ sur son "ancien moi" grâce à ses Passion et Résurrection qui ouvrirent la voie du chemin de l’humilité. Cet Œil intérieur, ce siège de la force vitale placé sur le front ou sur le haut de la tête, centralise un pouvoir "surnaturel" que Lucifer (Horus-Marduk) n’avait pu maîtriser à cause de sa colère. Une bonne utilisation de ce centre énergétique apporte illumination, ou destruction. Il s’agit là de transmuter l’énergie vitale en énergie spirituelle :

"Ton Œil est la lampe de ton corps. "
Évangile de Luc, 1:34

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 163 : Revenu du fond des abysses temporels, Osiris s’incarna en Horus chargé d’une colère sans limite. […] Qu’il soit Horus ou Bel-Marduk, les textes lui attribuent des massacres sans nom et des destructions dans un bain de sang !

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 157 : Isis transmit à Horus un don de puissance pour libérer l’humanité de l’emprise de Seth. Cette puissance et ce pouvoir, rassemblés dans son œil divin (dont nous reparlerons), se retournèrent contre lui-même et sa mère.

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 144 : Pourtant, Bel-Marduk, prototype même de Lucifer, est un dieu de Lumière. Les textes récités lors de la deuxième journée [de la fête de l’Akitu] ne cessent d’acclamer la lumière qu’il dégage et qu’il transmet à l’humanité…

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 309 : On allumait le feu pour un dieu spécifique ; bien souvent à Horus, guerrier lumineux dont le combat repousse le mal et met en fuite Seth. L’Œil d’Horus incarne le Feu sacré des temples, mais le Feu Sacré lui-même représente l’Uraeus, le serpent frontal d’Horus que l’on retrouve sur la couronne des Pharaons. Nous le savons désormais, il s’agit de la pierre lumineuse tombée du front de Lucifer, sa force vitale perdue qu’il faut retrouver, "reconstruire", polir et savoir maîtriser.

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 174 : Rappelons cette information déjà développée dans d’autres de mes ouvrages et particulièrement dans celui-ci : Horus, le Porteur de Lumière (Lucifer) se lança dans un combat sans merci contre l’assassin de son père Osiris, le dénommé Seth (Satan). En s’engageant dans cette lutte vengeresse et de conquête du Trône d’Osiris, Horus fait face à lui-même et doit conjuguer avec le pire de lui-même. Une mauvaise utilisation de son pouvoir aboutira à la mort de sa mère Isis.

Voyons maintenant comment une certaine déesse [Inanna-Ištar, dite Nephtys, dite Marie-Madeleine] réussit à soigner l’Œil d’Horus afin d’apaiser la colère du jeune dieu.

Ça jette un éclairage sur le fameux « Trône » de l’Apocalypse si souvent évoqué par Maurice Poulin dans son livre.

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 226 : Cet extrait nous permet de comprendre qu’il est question de la quête de l’Œil d’Horus ; objectif même du rituel alchimique d’Horus-Marduk où l’on doit restaurer "la vue d’Horus" brisée par sa colère et sa souffrance

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 178 : Les différentes formules égyptiennes en rapport avec l’apaisement de l’Œil d’Horus évoquent pour ma part les recherches effectuées sur le fonctionnement de la glande pinéale du cerveau.

« Corpus Deae », Anton Parks, en page 182 : Par ailleurs, le nom « Asar » [Osiris en grec] se traduit en "le Siège de l’Œil". C’est bien le siège royal de ses parents et les pouvoirs de son père qu’Horus doit recouvrer…

Encore une fois, le siège royal fait référence au « Trône » de l’Apocalypse si souvent évoqué par Maurice Poulin.

[image]

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 96 : La boucle est donc bouclée : Hercule est un nouveau nom à ajouter sur la liste concernant le Grand Monarque.

Nous avons vu que le principe de l’Esprit-Saint était relié au symbolisme de l’eau.

Poséidon, Neptune chez les Romains, vient au deuxième rang dans la hiérarchie divine
Poséidon y est considéré comme l’Idéalité Suprême
Poséidon assimilable au Verbe ou l’Esprit-Saint
Poséidon, dieu des eaux, dans la mythologie
Ptah et Osiris, respectivement Zeus et Poséidon
Le mythe d’Osiris en étroite relation avec la vie de Jésus-Christ
Maurice Poulin nous réfère au livre « La Légende d'Osiris et La Vie et La Mort de Jésus », paru en 1980, Anubis Schénouda.

« Percy Jackson », fils de Poséidon (Ptah / Osiris / Enki).


Lien sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=n5eVOZ6aGkM

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 97 : Par contre, d’autres sources indiquent plutôt Ptah, tout en demeurant le créateur du monde, est identifié au dieu Noun, l’Océan primordial, qu’on adorait tout particulièrement à Memphis. Le nom de cette dernière ville est particulièrement édifiant, car la racine de Mem signifie « eau », en hébreu. De toute façon, Ptah est le père d’Osiris, élément mythologique qui nous permet donc d’indiquer que l’un et l’autre sont plus ou moins interchangeables et que leur lien avec le dieu des eaux demeure indestructible.

En fait, Ptah est une autre appellation d'Osiris, comme Enki.

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en pages 97-98 : Fait remarquable, si nous retournons au quatrain X-79, on y verra que c’est justement à Memphis, ville de l’Égypte antique, que le « grand Mercure d’Hercules fleur de lys » doit faire un passage triomphal ; nous savons, par le 4e vers, qu’il doit « faire trembler la terre, mer et contrées » ; que dire maintenant de cet extrait de la mythologie, où le dieu des eaux, Poséidon, est surnommé « Celui qui fait trembler le monde » ?

« Le Grand Monarque à l’ère du Verseau », Maurice Poulin en page 98 : Voici une autre clé mythologique, toujours concernant notre dieu des eaux : Poséidon fit don du premier cheval à l’humanité en le tirant du sol.

Élémentaire, mais ô combien important, car tout ceci renforce ce que nous savons déjà concernant le Verbe de Dieu de l’Apocalypse, manifestation de l’Esprit-Saint, représenté montant un cheval blanc [Pégase / Sleipnir].

Plus haut, nous disions que les Égyptiens attribuaient à Hercule, comme correspondance zodiacale, la constellation du Sagittaire. Or, cela est bien connu, le Sagittaire est le « signe du cheval ».

Nous savons également que Neptune était le dieu protecteur de l’Atlantide…

« La Dernière Marche des Dieux », Anton Parks, en pages 29-30 : Osiris et Seth représentaient deux systèmes différents de royauté. Osiris incarnait le dieu civilisateur, mais aussi le dieu créateur sous son nom de Ptah.

« La Dernière Marche des Dieux », Anton Parks, en page 61 : Ptah-Osiris émerge des eaux comme le fait Poséidon dans la mythologie grecque.

« La Dernière Marche des Dieux », Anton Parks, en page 70 : Le texte confirme ce point en mentionnant qu’Horus s’apparente à Ptah-Osiris et qu’il est "renouvelé de visage".

« La Dernière Marche des Dieux », Anton Parks, en page 72 : Horus reçoit en héritage à la fois le trône de son père (l’Atlantide), mais aussi son œil, à savoir sa puissance. Asar (Osiris) veut dire justement "Trône de l’Œil". [Les pouvoirs que confère la glande pinéale, la pierre incandescente de Lucifer] Dans ce contexte, le terme Behutet révèle l’origine d’Horus et son droit légitime au trône atlante.

« La Dernière Marche des Dieux », Anton Parks, en page 74 : Le Ka conseille Horus et ce dernier parle en son nom. C’est grâce à cette filiation avec le Ka de Ptah-Osiris (Tanen) qu’Horus accède à tous les honneurs et à la confrérie des dieux. Horus possède ainsi la royauté du Ka.

Voilà un bon indice. Le Grand Monarque devrait avoir en commun le Ka de Ptah-Osiris-Horus-Poséidon.

« La Dernière Marche des Dieux », Anton Parks, en page 75 : Cette eau et l’énergie qui la domine sont attribuées à Ptah-Osiris.

« ÁDAM GENISIŠ », Anton Parks, en page 341 : Nous savons que l’occident était regardé par les Égyptiens comme le lieu originel de leurs ancêtres. Cet occident est la terre de l’A’amenptah (l’Atlantide), le pays de Ptah. Nous avons vu dans cet ouvrage que ce "Premier des Occidentaux" n’était autre que Sa’am-Enki avant que ne lui soit attribué à sa mort, le nom d’Usir (Osiris).

« ÁDAM GENISIŠ », Anton Parks, en page 345 : Phénomène très intéressant, les éléments attribués à Osiris sont la Terre et l’Eau. Ces mêmes principes sont justement octroyés à Enki, en tant que "seigneur de la Terre" et Éa "maître du temple de l’eau".

« ÁDAM GENISIŠ », Anton Parks, en page 346 : Voici donc des découvertes capitales qui nous incitent une fois encore à identifier Osiris comme étant Enki, car elles mettent plusieurs éléments associés à Enki-Éa (d’origine mésopotamienne) en rapport direct avec le "dieu" égyptien Osiris, et plus précisément avec les notions qui tournent autour de la résurrection du "dieu" égyptien.

« ÁDAM GENISIŠ », Anton Parks, en page 349 : Le terme égyptien Abdju (Abydos) possède un homophone dont le sens est "poisson". Ce poisson sacré servait de pilote à la barque solaire de Râ. Il devait prévenir les passagers de la barque à propos des ennemis envoyés par Seth. Nous n’avons aucun mal à assimiler le poisson à Abdju à un Horus symbolique ou plutôt un Osiris réincarné, alors que la contrepartie sumérienne d’Osiris est Enki qui possède lui-même le poisson comme symbole. Ce poisson qui précède la barque solaire évoque évidemment la planète Vénus qui devance aujourd’hui la course du soleil (Râ). Nous savons que le poisson figure également Sirius, l’autre astre sacré des Égyptiens, qui est le lieu où vivent les planificateurs amphibiens. [Nommos chez les Dogons et Abgal chez les Sumériens]

À suivre...

---
L'ALERTE LAMBERT à Panthère
http://www.orandia.com/forum/index.php?id=206908

P(3)58

  1352 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

200651 messages dans 40839 fils de discussion, 1200 utilisateurs enregistrés, 253 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 253 invités)
Temps actuel sur le forum : 26/05/2024, 23:46
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum