Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

INCROYABLE HOLLYWOOD

par corbeau, dimanche 07 juillet 2024, 12:13 (il y a 7 jours)

Misère! Le sémiologue Alexis Cossette-Trudel qui cite souvent les films militaires d’Hollywood comme étant paroles d’évangile. Serait-il un transmetteur de la propagande du Complexe Militaro-Industriel allié aux Forces Armées des USA?


LES SECRETS DU «COMPLEXE MILITARO-DIVERTISSEMENT»

NORMAND LESTER
Dimanche, 7 juillet 2024

Alors que les guerres de Gaza et d’Ukraine dominent l’actualité et menacent de dégénérer en conflit mondial, le «complexe militaro-divertissement», une sous-classe du complexe militaro-industriel dénoncé par le président Eisenhower en 1961, est plus actif que jamais. Il avertissait alors des dangers d’une trop grosse influence des industriels liés au Pentagone, dans le contexte de la guerre froide et de la course aux armements.[/b]

Le complexe militaro-divertissement c’est la coopération entre le Pentagone, l’industrie de l’armement, celle du divertissement et les décideurs publics américains afin d’influencer l’opinion publique. Le néologisme anglais militainment, de military et entertainment, a été créé par l’universitaire Roger Stahl – c’est la manipulation psychologique des populations en rapport avec des engagements militaires. D’abord essentiellement cinématographique, ce phénomène s’est étendu aux jeux vidéo et au multimédia. Stahl estime que le Pentagone a réussi à façonner les récits de plus de 2500 films et émissions de télévision.

En 1953, Eisenhower avait commenté le partenariat naissant entre Hollywood et le Pentagone, déclarant que «la main du gouvernement doit être soigneusement dissimulée [...]». L’inventeur de la formule «complexe militaro-industriel» fut en fait l’un des premiers à prôner le militainment.

Revu et corrigé par le Pentagone

Stahl est aussi est un des auteurs de Theatres of War, un documentaire de 87 minutes sur le complexe militaro-divertissement. Dans le site Responsible Statecraft, il explique comment nos écrans sont transformés en service de propagande via les scénarios «autorisés» et les accords de production d’Hollywood avec le Pentagone qui a réussi à exploiter à ses fins la culture guerrière des États-Unis, première puissance militaire de la planète.

Le Pentagone exige l’accès complet au scénario du film ou de la série télévisée avant de permettre au producteur de tourner des images de ses installations et de ses systèmes d’armes, ainsi que d’utiliser des militaires comme figurants. Le scénario est renvoyé aux auteurs avec des commentaires, des changements exigés et même des modifications générales de l’intrigue. Y sont effacés crimes de guerre, corruption, racisme, agressions sexuelles, assassinats et torture.

J’ai déjà écrit que le film de Sony Pictures Zero Dark Thirty (en français Opération avant l’aube) méritait un Oscar pour le meilleur film de propagande.

J’ai aussi dénoncé aussi la complicité d’Hollywood et du Pentagone au sujet du F-35 dans le film Man of Steel. On y voit Superman escorté d’une flotte de F-35 engageant le combat avec les impitoyables Kryptoniens. Considéré comme «le champion poids lourd des armes futuristes mal conçues», le F-35 a coûté plus de 2000 milliards de dollars aux contribuables américains.

Les meilleurs au monde, dit le Pentagone

Le producteur de la série cinématographique Mission impossible a été autorisé à filmer sur des bases militaires américaines aux Émirats arabes unis. L’équipe de production a aussi pu utiliser le V-22 Osprey, présenté comme l’un des meilleurs nouveaux avions du Pentagone. L’Osprey, connu sous le quolibet de «faiseur de veuves», est une catastrophe de 120 milliards de dollars qui a déjà causé la mort de 62 militaires.

Selon Stahl, les scènes permises sont conçues pour «forger un lien émotionnel entre le spectateur et les systèmes d’armes». Les objectifs du complexe militaro-divertissement sont de promouvoir et de «renforcer les programmes de recrutement et de rétention des forces armées». En plus de conforter le public américain dans sa conviction sur la supériorité de ses soldats, malgré leurs échecs retentissants du Vietnam à l’Afghanistan, en passent par Irak.[/b]

In https://www.journaldemontreal.com/2024/07/07/les-secrets-du-complexe-militaro-divertiss...

;-)

  126 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

200929 messages dans 40908 fils de discussion, 1234 utilisateurs enregistrés, 61 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 61 invités)
Temps actuel sur le forum : 14/07/2024, 22:58
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum