Retour à l'index du forum
Chronologique

La CAQ bat des records... de méfiance...6%

par Jeromec, mercredi 08 novembre 2023, 10:41 (il y a 159 jours)

Historiquement parlant j'ai jamais vu un score de confiance aussi bas...

https://mabeauce.com/3e-lien-les-quebecois-ne-font-pas-confiance-au-gouvernement-legault/

3e lien | Les Québécois ne font pas confiance au gouvernement Legault
8 novembre 2023 Benjamin Aubert Accueil, Nouvelles, Politique

Photo : gracieuseté - MTQ
Seulement 9% des Québécois croient qu’un 3e lien entre Québec et la Rive-Sud verra le jour sous un gouvernement Legault.

C’est ce que révèle un nouveau sondage SOM réalisé pour le compte du Soleil publié aujourd’hui.

Dans la région de Québec, l’espoir est encore plus mince. Seulement 6% des citoyens croient que le projet verra le jour.

S’ils ne croient pas en sa réalisation, les citoyens de la région demeurent toutefois favorables au 3e lien.

57% des citoyens du grand Québec appuient l’idée.''

:-D :-D
comme ça fait du bien des matinées comme celles-ci:-D :-) :-D Merci aux Fantômes du Forum:-) Les Miracles sont possible... aidé de Jésus Christ évidemment... le meilleur co-pilote de l'Univers...

https://www.lapresse.ca/actualites/politique/2023-11-08/la-caq-transmet-ses-lignes-de-p...

La CAQ transmet ses lignes de presse aux médias par mégarde

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

François Legault

(Québec) Le gouvernement Legault a transmis aux journalistes ses lignes de presse pour la journée de mercredi par mégarde.

Publié à 10h02 Mis à jour à 10h10Partager
CAROLINE PLANTE
LA PRESSE CANADIENNE
Dans un message qui était censé contenir les noms des attachés de presse, la Coordonnatrice des relations médias, Alice Bergeron, a plutôt transmis ce que les ministres devaient répéter aux journalistes au fil de la journée.

Par exemple, si les journalistes demandaient à savoir si le Québec se dirigeait vers une période d’austérité budgétaire, les ministres devaient répondre :

« Ce que le ministre des Finances a présenté hier, c’est une mise à jour (économique) prudente et responsable des finances publiques. »
« La situation du Québec n’est pas différente de celle des autres économies : le ralentissement nuit aux marges de manœuvre financières des citoyens, des entreprises et des gouvernements. On doit être prudent. »
« Maintenant, le ministre a été très clair : on ne coupera jamais dans les missions de l’État ou dans les services aux citoyens. »
« D’ailleurs, il annonçait hier une enveloppe totale de 4,3 milliards pour répondre aux priorités des Québécois. C’est sans compter les 2 milliards annuels qui serviront à protéger le pouvoir d’achat des Québécois. »

Si les journalistes venaient à soulever la question du contenu québécois dans la filière batterie, là encore, les ministres avaient leur réponse toute prête :

« Northvolt et d’autres entreprises ont choisi le Québec, notamment pour notre chaîne d’approvisionnement, et nous en sommes fiers. »
« Je le rappelle, notre stratégie, c’est de doter le Québec d’une filière complète : de l’exploration de nos minéraux, à leur extraction, à leur production, jusqu’à la batterie, puis au recyclage. »
« Pour une des rares fois au Québec, nous allons transformer et créer de la valeur ajoutée à nos ressources naturelles avant de les exporter. »
« La filière batterie va transformer notre économie. »
Enfin, concernant le tramway et la rencontre prévue mercredi avec le maire de Québec Bruno Marchand, il fallait se limiter à dire :

« Comme toujours, on souhaite travailler en collaboration avec la Ville et le gouvernement fédéral pour doter Québec d’un projet structurant de transport collectif. »
« Dans la situation économique actuelle, on doit s’asseoir et regarder quelles sont nos options. C’est la chose responsable à faire. »

Lucie Laurier: « Au Québec, on a des imbéciles....

par Jeromec, mercredi 08 novembre 2023, 12:10 (il y a 158 jours) @ Jeromec

https://putsch.media/20231108/interviews/interviews-societe/video-lucie-laurier-au-queb...

Lucie Laurier: « Au Québec, on a des imbéciles qui nous parlent comme si nous étions encore plus imbécile qu’eux! »
PUBLIÉ LE NOVEMBRE 8, 2023''

La CAQ veut proposer un nouveau projet(3ième liens)

par Jeromec, mercredi 08 novembre 2023, 14:35 (il y a 158 jours) @ Jeromec

ça sent la panique... ils nous prennent vraiment pour des écervelés...?

ça fait des années qu'on tourne en rond, qu'on se fait mentir ad nauséam...

https://www.lapresse.ca/actualites/politique/2023-11-08/troisieme-lien-quebec-levis/la-...

La CAQ veut proposer un nouveau projet

Québec) Le troisième lien entre Québec et Lévis est bel et bien de retour. Et le gouvernement ne veut plus seulement consulter la population, mais bien proposer un nouveau projet.

Publié à 14h06Partager
THOMAS LABERGE
LA PRESSE CANADIENNE
« Je pense que le troisième lien va se réaliser. L’important c’est de proposer aux gens de Chaudière-Appalaches et de Québec une solution qui est crédible avec un échéancier qui est précis », a affirmé le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, mercredi à l’Assemblée nationale.

« La perspective d’un troisième lien est regardée par la Coalition avenir Québec (CAQ) de manière intensive », a assuré pour sa part le ministre de la Capitale-Nationale, Jonatan Julien.

Moins de 24 heures après sa cuisante défaite dans Jean-Talon face au Parti québécois le mois dernier, le premier ministre François Legault a pris tout le monde par surprise en annonçant qu’il voulait consulter la population de Québec au sujet du troisième lien et que toutes les options étaient sur la table.


Cette volte-face survenait quelques mois après que la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, eut annoncé l’abandon du volet autoroutier du projet au profit d’un tunnel réservé au transport en commun.

Actuellement, on continue de dire que la population va être consultée. « Mais je peux vous dire qu’il y a beaucoup d’efforts actuellement au gouvernement du Québec pour trouver le meilleur projet qui est effectivement le plus crédible », a expliqué Samuel Poulin.

L’idée d’un pont a déjà été évoquée par le premier ministre en octobre.

Mercredi, Le Soleil publiait un sondage indiquant que seulement 9 % des Québécois croient encore que la CAQ va faire le troisième lien.

Incertitudes sur le tramway
Les déclarations de la CAQ surviennent au moment où l’avenir du projet de tramway de Québec est de plus en plus incertain.

Le gouvernement parle maintenant de transport lourd pour la ville de Québec. Selon le ministre Julien, il existe plusieurs modèles : un service rapide par bus (SRB), un Réseau express métropolitain (REM) ou encore un métro.

Le maire de Québec, Bruno Marchand, doit rencontrer le gouvernement mercredi après-midi pour défendre son projet.

Selon les lignes de communication de la CAQ envoyées par erreur aux journalistes mercredi matin, le gouvernement « souhaite travailler en collaboration avec la ville et le gouvernement fédéral pour doter Québec d’un projet structurant de transport collectif. Dans la situation économique actuelle, on doit s’asseoir et regarder quelles sont nos options. C’est la chose responsable à faire ».

Le gouvernement est de plus en plus frileux à l’égard du projet de tramway en raison de l’explosion des coûts, évalués maintenant à 8,4 milliards.

Tramway finalement annulé... mais....

par Jeromec, mercredi 08 novembre 2023, 18:33 (il y a 158 jours) @ Jeromec

Tramway finalement annulé... mias... ils tentent de gagner du temps en promettant d'étudier le dossier du transport pendant 6 mois... sans compter le fameux 3ième liens....

pauvre gens de Québec, se faire niaiser pendant des années et années pour rien... sauf pour des facture$ d'étude$

Mais le dossier n'est même pas terminé.....

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2025230/rencontre-legault-marchand-tramway-quebec-...
Legault dit non au plan B de Marchand pour le tramway et mandate la Caisse
Bruno Marchand en mêlée de presse.

Bruno Marchand était visiblement déçu au terme de sa rencontre d’un peu plus d’une heure avec le premier ministre François Legault.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Louis Gagné (Consulter le profil)
Louis Gagné

Publié à 17 h 33 HNEMis à jour à 18 h 12 HNE

Le gouvernement Legault mandate la Caisse de dépôt et placement pour étudier quel serait le meilleur projet de réseau de transport structurant pour Québec. Cela signifie que le projet de tramway tel que pensé par l’administration Marchand pourrait ne jamais voir le jour.

Le maire de Québec, Bruno Marchand, a rencontré le premier ministre François Legault mercredi après-midi pour lui présenter son plan B pour le projet de tramway.

Celui-ci consistait en la prise en charge, par la Municipalité, du tramway. La Ville de Québec serait en quelque sorte devenue le maître d'œuvre du projet. C’est elle qui aurait été chargée de gérer les appels d’offres pour la conduction des travaux.
Esquisse de la station de tramway Hôpital de l’Enfant-Jésus en été.

Bruno Marchand voulait que la Ville de Québec devienne le maître d'œuvre du projet de tramway, dont les coûts de construction sont maintenant évalués à 8,4 milliards de dollars. (Photo d’archives)

Photo : Crédit : Ville de Québec

Le premier ministre a toutefois offert une fin de non-recevoir à la proposition de Bruno Marchand.
Publicité
Déception

"J'ai eu une très bonne discussion avec le premier ministre où on s'est parlé tous les deux dans le blanc des yeux, seuls, lui et moi, où j'ai fait la présentation du plan pour que la Ville réalise le projet de transport structurant qu'est le tramway. Ce n'est pas l'option qu'il va retenir. Évidemment, j'en suis déçu", a déclaré le maire au sortir de sa rencontre.

Quelques minutes plus tard, la ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, et le ministre responsable des Infrastructures et de la Capitale-Nationale, Jonatan Julien, ont rencontré les journalistes à leur tour.
Bouton menant au portail sur le tramway de Québec

Mme Guilbault a expliqué que la Caisse de dépôt et placement allait repartir "du besoin de mobilité à Québec".

"On sait tous qu'on a besoin d'un réseau de transport structurant efficace qui va convaincre les gens de l'utiliser. Donc, on part de ce besoin-là et en six mois, maximum, la Caisse va faire l'évaluation, va nous arriver avec le meilleur projet, au meilleur coût", a lancé la ministre.
Jonatan Julien et Geneviève Guilbault lors d’une mêlée de presse à l’extérieur du bureau du premier ministre François Legault.

Les ministres Jonatan Julien (au centre) et Geneviève Guilbault (à droite) ont rencontré les médias à l’issue de la rencontre entre Bruno Marchand et François Legault.

Photo : Radio-Canada

Jonatan Julien a indiqué que le projet de tramway présenté par Bruno Marchand ferait partie des scénarios étudiés par la Caisse. Il a assuré que son gouvernement ne souhaitait pas "reporter aux calendes grecques" la construction d’un réseau structurant de transport en commun à Québec.
Publicité

"La Caisse de dépôt, en fin de compte, est mandatée pour faire l'analyse du meilleur projet, puis on a l'engagement de la Caisse de dépôt, avec [son directeur général] Charles Émond, qu'en six mois, ça pouvait se faire, et le projet, en réalité, le plan B, ou celui qui était sur la table, va faire partie des analyses", a précisé M. Julien.

Les ministres Guilbault et Julien n’ont avancé aucun montant pour le projet que soumettra la Caisse.

D'autres détails suivront.

Sondage: seulement 5% des Gatinois

par Jeromec, jeudi 09 novembre 2023, 08:54 (il y a 158 jours) @ Jeromec


https://www.ledroit.com/actualites/sante/2023/11/08/sondage-segma-seulement-5-des-gatin...

Sondage: seulement 5% des Gatinois

Sondage: seulement 5% des Gatinois font totalement confiance au réseau de la santé de l’Outaouais
Par Justine Mercier, Le Droit
|
8 novembre 2023


Un sondage Segma Recherche réalisé pour le compte du <em>Droit</em> et du 104,7 FM montre qu'à peine 5% des résidents de Gatineau font «totalement confiance» au réseau de la santé de l'Outaouais.
Un sondage Segma Recherche réalisé pour le compte du Droit et du 104,7 FM montre qu'à peine 5% des résidents de Gatineau font «totalement confiance» au réseau de la santé de l'Outaouais. (Archives Le Droit, Patrick Woodbury/Archives Le Droit, Patrick Woodbury)
Les résidents de Gatineau ne font pas énormément confiance au réseau de la santé de l’Outaouais, qui est fréquemment ciblé par des reportages mettant en lumière des lacunes et des problèmes d’accessibilité, révèle un récent sondage.

la CAQ envoie des lignes de presse humoristiques aux médias

par Jeromec, jeudi 09 novembre 2023, 11:21 (il y a 158 jours) @ Jeromec

paradoxalement en voulant être humoristique c'est le plus sérieux des communiqués de presse jusque ici...


https://www.journaldequebec.com/2023/11/09/pour-se-moquer-de-sa-bevue-la-caq-envoie-des...

La tyrolienne Québec-Lévis»: pour se moquer de sa bévue, la CAQ envoie des lignes de presse humoristiques aux médias

ZONE ASSNAT
Jeudi, 9 novembre 2023 10:39

MISE À JOUR Jeudi, 9 novembre 2023 10:43

Annonce de la tyrolienne Québec-Lévis, constitution d’un fonds pour sauver Britney Spears, pool de hockey de François Legault... le gouvernement a transmis de fausses lignes de presse aux journalistes jeudi matin pour se moquer de sa bévue de la veille.

«On vous invite à emprunter le tunnel situé sous le salon rouge pour arriver directement au caucus sans croiser les journalistes», peut-on lire dans le document bouffon préparé à la blague par l’équipe des communications du premier ministre Legault.


Le message regorge de plaisanteries :


«Le premier ministre sera au hot room à 9h45 pour annoncer la tyrolienne Québec-Lévis.»

«Marie-Mai a déjà fait son sapin de Noël [...]. On invite tous les Québécois à faire comme Marie-Mai. Cependant, Pierre Fitzgibbon leur demande d’attendre au 24 décembre pour allumer les lumières. On doit économiser l’énergie.»

«Le premier ministre est un fan de hockey, donc nous sommes tous des fans de hockey. Il performe d’ailleurs très bien dans son pool. Il vous invite à continuer d’être poches pour qu’il termine premier. C’est notre sport national, nous sommes nationalistes.»


Les lignes de presse humoristiques transmises aux médias par la CAQ jeudi matin. CAPTURE D'ÉCRAN
«Mathieu Lacombe est au travail pour mettre sur pied un fonds pour sauver Britney [Spears].»

Mercredi, le gouvernement avait vraiment envoyé par mégarde les messages que devaient répéter les ministres au cours de la journée, à propos de la mise à jour économique du ministre des Finances Éric Girard, de la filière batterie, et du projet de tramway.


Par exemple, si les journalistes posaient des questions à propos de la rencontre de mercredi avec le maire de Québec Bruno Marchand, les caquistes devaient se contenter de dire :

«Comme toujours, on souhaite travailler en collaboration avec la Ville et le gouvernement fédéral pour doter Québec d’un projet structurant de transport collectif. Dans la situation économique actuelle, on doit s’asseoir et regarder quelles sont nos options. C’est la chose responsable à faire. »

L’affaire avait suscité quelques blagues dans les couloirs de l’Assemblée nationale au cours de la journée.

Tramway de Québec: la sinistre farce du gouvernement Legault

par Jeromec, jeudi 09 novembre 2023, 13:16 (il y a 157 jours) @ Jeromec


https://www.journaldemontreal.com/2023/11/10/tramway-de-quebec-la-sinistre-farce-du-gou...

Tramway de Québec: la sinistre farce du gouvernement Legault

Jeudi, 9 novembre 2023 11:30

MISE À JOUR Jeudi, 9 novembre 2023 11:31

Ceci est une farce.

Une sinistre farce. Pas d’autres mots.

Le gouvernement Legault, omnipotent et prenant les maires comme vassaux, a décidé de retirer le projet de tramway des mains du maire Marchand pour demander à la Caisse de dépôt et placement d’évaluer les options pour Québec.


Prêt pour un autre tour de laveuse?

Tout est sur la table, nous dit-on: métro, métro léger, SRB, tramway, patati patata...

Inertie totale
Que pensez-vous que la Caisse, malgré toute sa compétence pour gérer notre «bas de laine», proposera de nouveau, de différent, d’inédit pour le transport collectif à Québec?

Nouveau, différent, inédit des rapports Vaudry-Jobin (1968), N.D Lea (1972), Dubé (1980), Transurb-Polygec (1981), Lavalin (1990), des études de la RTC (2003 et 2006), du groupe de travail sur la mobilité durable (2011), concluant tous à un nécessaire tramway.

Nouveau, différent, inédit de trois des quatre derniers maires, Bruno Marchand, Régis Labeaume et Jean-Paul L'Allier, ce dernier avouant qu’un de ses plus gros regrets était le tramway.

Nouveau, différent, inédit de 14 anciens élus municipaux de Québec recommandant tous un tramway.

Nouveau, différent, inédit d’à peu près tout ce qu’il y a d’expert en mobilité et en urbanité au Québec.

Comment ne pas être étourdi? Alors que la CAQ, devant les critiques, a repris le contrôle du projet du REM de l’Est à la Caisse l’an dernier, elle fait exactement le chemin inverse pour le tramway: elle donne le contrôle à la Caisse, alors que le gouvernement l’avait.

Sous des airs de sagesse, de «consultation», la CAQ est dans le spin politique.

À la recherche d’un alibi, elle a trouvé sa fuite en avant pour les six prochains mois.

La politique de l’entre-deux chaises
En transport, le bilan caquiste est catastrophique.

Dans son Plan pour une économie verte, le gouvernement promettait six nouveaux «projets structurants» de transport collectif: à Québec, dans l’est de Montréal, à Longueuil, à Chambly, à Laval et à Gatineau.

Scoop: y a rien qui avance. C’est l’inertie totale.

Pendant ce temps, seulement dans le grand Toronto, huit projets de transport en commun sont en construction.

On reconnaît bien la CAQ dans cette décision sur le tramway.

De l’esquive pour espérer «gagner la journée». De la politique de l’entre-deux chaises. De vacillement quasi quotidien sur des projets d’infrastructures majeurs, pour plaire à certains électeurs mécontents et faire face à sa chute de popularité.

Il y a toujours bien des limites à gérer les infrastructures du Québec au doigt, à la bave et au vent, version moderne du duplessisme. ''

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1199489/entente-montreal-financement-tramway-resea...

Un tramway pour Québec, un tronçon de la ligne rose pour Montréal


Valérie Plante tente d'étreindre Christian Dubé.
9:02

En direct avec Patrice Roy
Deux villes, deux tramways

Christian Dubé a participé à l'élaboration de l'entente Québec-Montréal sur le financement de leurs réseaux de transports en commun.

PHOTO : RADIO-CANADA / IVANOH DEMERS

Louise Boisvert (Consulter le profil)

Louise Boisvert
Publié le 26 juin 2019 à 8 h 35 HNE
Mis à jour le 26 juin 2019 à 20 h 31 HNE
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En contrepartie de son consentement à céder près de 800 millions de dollars provenant du fédéral pour financer le projet de réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec, Montréal obtient de la part du gouvernement provincial un financement pour construire une portion de la ligne rose, un projet cher à la mairesse Valérie Plante.

J'ai répondu présente pour trouver des solutions qui permettraient d'aller de l'avant avec le tramway de Québec, a affirmé Valérie Plante en conférence de presse mercredi matin.

Non seulement il y aura un tramway dans la capitale, mais l'entente inclut également du financement pour un tronçon ouest de la ligne rose, sous la forme d'un tramway entre le centre-ville de la métropole et Lachine.

Il s'agit d'une entente de principe qui offre aux citoyens des deux villes une solution gagnante, a ajouté la mairesse de Montréal. Valérie Plante a précisé que le maire de Québec est au courant de l'entente et qu'il est très satisfait.

PUBLICITÉ

La Ville de Montréal se retrouve ainsi avec un financement équivalent aux 800 millions de dollars provenant de l'entente bilatérale du plan fédéral d'infrastructures, qui répartit l'enveloppe entre les sociétés de transport en commun en fonction de leur achalandage.

De longues négociations
La Ville de Montréal est sollicitée depuis des mois pour trouver une solution au financement du projet de réseau structurant du maire Labeaume. Le gouvernement du Québec souhaite avoir plein accès à un fonds fédéral réservé aux projets de transport collectif.

Or, la Ville de Montréal a droit à 72 % de cette enveloppe en vertu d'une entente avec Ottawa.

La mairesse plaidait que les besoins en transport collectif sont importants pour la métropole. Elle ne se disait pas du tout « gênée » de défendre ses intérêts. « On ne va pas déshabiller Paul pour habiller Jacques », a-t-elle souvent répété.

Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec.
Ouvrir en mode plein écran
Le projet de transport structurant à Québec comprend la construction d'une ligne de tramway.

PHOTO : VILLE DE QUÉBEC

Labeaume satisfait
Après avoir laissé entendre que la Ville de Québec devrait réduire l'ampleur de son projet, qui comprend une ligne de tramway, le premier ministre du Québec, François Legault, a consenti récemment à offrir une compensation à la Ville de Montréal en échange de sa collaboration.

PUBLICITÉ

Le maire de Québec, Régis Labeaume, se réjouit d'ailleurs de cette entente entre Montréal et le gouvernement caquiste.

« C’est un pas dans la bonne direction, et cela permet de régler une étape importante dans la répartition des fonds de l’enveloppe fédérale pour le financement du transport en commun au Québec, signale le maire Labeaume. Je salue l’excellente négociatrice qu’a été Valérie Plante. Elle a permis aux Montréalais d’obtenir des gains considérables pour le transport en commun ».

« Pour reprendre l’expression de la mairesse, c’est grâce à son travail et à celui de M. Christian Dubé que nous sommes partis d’un projet qui cherchait à boucler son financement et que nous sommes plutôt arrivés à la confirmation de deux projets de tramway, celui de Québec et de Montréal. Je salue aussi l’excellente collaboration de M. Dubé, dont l’expérience du milieu des affaires lui confère de grandes qualités de négociateur », ajoute-t-il.

La Ville de Québec rappelle toutefois qu'elle attend toujours une confirmation officielle du financement de 800 millions de dollars de la part des gouvernements provincial et fédéral pour la réalisation de son projet de transport structurant.[/b]

Legault veut y aller de l'avant avec Le Tramway....

par Jeromec, jeudi 09 novembre 2023, 13:32 (il y a 157 jours) @ Jeromec

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2025365/tramway-reaction-federal-plan-transport

''On veut faire une pause de six mois. On ne reporte pas ça aux calendes grecques.

Une citation de François Legault, premier ministre du Québec''

Ceux qui célèbre sur les réseaux sociaux se réjouissent peut-être un peu trop vite....

Rassurez-vous ça ne se fera pas plus, mais l'argent volé à la ville de Montréal sera lui vite disparu$...

:-)
on attends toujours les 400 postes vacants de policiers à Montréal vacants à combler...

Tramway de Québec Déjà 527 millions investis

par Jeromec, jeudi 09 novembre 2023, 14:43 (il y a 157 jours) @ Jeromec

est-ce que C'était la bonne journée pour faire de l'humour dans ce contexte sulfureux...?

https://www.lapresse.ca/actualites/regional/2023-11-09/tramway-de-quebec/deja-527-milli...

Tramway de Québec Déjà 527 millions investis

(Québec) La Ville de Québec et les gouvernements ont déjà investi 527 millions de dollars dans le projet de tramway désormais en péril, a révélé Bruno Marchand jeudi. Le maire a par ailleurs indiqué qu’il n’avait nullement l’intention de démissionner même si la CAQ lui a retiré d’entre les mains le projet de transports structurant de la capitale.

Publié à 13h32Partager
Gabriel Béland
GABRIEL BÉLAND
LA PRESSE
« Ce matin aux approvisionnements de la Ville, le téléphone a failli exploser. Tout le monde appelait : “on continue, on ne continue pas ? » », a indiqué le maire de Québec, qui a rencontré les journalistes au lendemain de la décision du gouvernement Legault de confier à la Caisse de dépôt et placement (CDPQ) la mission de revoir le projet de tramway.

« Les gens demandaient : “Qu’est-ce qui arrive avec les appels d’offres, les travaux prévus l’été prochain, le déboisement commencé, le bureau de projet, les salaires, les expropriations… ?” »

La décision de Québec de retirer à la municipalité la gestion de son propre projet de transport en commun a semblé prendre tout le monde par surprise à l’hôtel de ville.


PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Bruno Marchand

La Ville a entamé depuis des mois de nombreux travaux en prévision de ce projet qui semblait sur les rails. Ce sont donc 527 millions qui ont déjà été dépensés ou engagés par la Ville. Mais ce chiffre pourrait encore gonfler, a prévenu le maire, et se situera entre 527 et 900 millions en bout de course.


« Il y a des travaux à réaliser dans les prochains mois, pour lesquels on s’est engagés à payer la somme dans la soumission », a indiqué le maire. « On ne va pas dire aux gens : on arrête de vous payer, laissez le trou là et bonne chance aux citoyens du coin. »

La Ville avait par exemple réaménagé certaines artères en vue de l’arrivée du tramway, déplacé des égouts, des réseaux filaires, payé des expropriations, etc.

Or, la décision du gouvernement Legault pourrait signer l’arrêt de mort de ce projet et de son tracé. Québec a confié le mandat à la CDPQ de « nous arriver avec le meilleur projet structurant pour la Ville de Québec ».

Est-ce que ce demi-milliard, ou plus, sera jeté à la poubelle si le projet change ? Pas entièrement, fait remarquer le maire. « Il y avait des travaux nécessaires dans certains cas. Mais d’autres ne l’étaient pas, ils l’étaient pour le tramway. »

Ces dépenses étaient presque toutes assumées par le gouvernement du Québec. « La Ville effectue régulièrement des réclamations auprès du ministère des Transports et de la Mobilité durable, selon les termes de la convention d’aide financière », indique un porte-parole de la Ville.

Le maire Marchand indique que ces centaines de millions déjà dépensés et les possibles pénalités avec le fournisseur de matériel roulant Alstom sont maintenant l’entière responsabilité du gouvernement Legault. C’est le gouvernement qui a « repris le ballon » de ce projet.

« On a discuté avec les ministres de tout ce que ça entraîne, cette décision, et ils vont devoir prendre des décisions. Maintenant, ils sont porteurs du ballon, le gouvernement a pris le ballon. J’ai été très clair avec le premier ministre, on ne le divise pas en deux. »

Marchand maintient le flou sur son avenir
Le maire de Québec a par ailleurs indiqué qu’il n’entendait pas démissionner.

« Non, jamais vous n’allez me voir démissionner. Oubliez ça. S’il y en a qui le souhaitent, oubliez ça, a-t-il dit. Les gens m’ont fait confiance pour quatre ans. C’est sûr que je me rends au bout de mon temps. »

Bruno Marchand, qui refuse de dire s’il va se représenter en 2025 à la mairie de Québec, a ajouté « qu’il y aura un après » pour lui. « Ne préparez pas les funérailles trop vite. »

CAQ Champions des contrats de gré à gré.....

par Jeromec, vendredi 10 novembre 2023, 11:01 (il y a 157 jours) @ Jeromec

pour ajouter un pavé dans la mare , alimentant les détracteurs qui doutent de l'honnêteté et de l'intégrité de la CAQ...

https://tvagatineau.ca/dossier-du-futur-hopital-une-impression-de-manoeuvre-politique-l...

On peut se demander si l’octroi d’un contrat en lien avec le futur hôpital à Gatineau a fait preuve de favoritisme. TVA Gatineau-Ottawa a appris qu’un contrat de plus de 100 000$ a été donné de gré à gré au conjoint de la directrice des communications du ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe. Plusieurs experts et même un élu se posent maintenant des questions sur l’apparence de conflit d’intérêt.

Selon des documents consultés par TVA Gatineau-Ottawa, un contrat de 107 900$ plus taxes a été donné de gré à gré par le CISSSO au conjoint de la directrice de communication du ministre Mathieu Lacombe, directement impliqué dans le dossier du futur hôpital.

Le mandat d’une durée de six mois touche directement le dossier de l’hôpital, alors qu’on parle d’un mandat d’accompagnement en lien avec la transformation numérique, la projet du nouvel hôpital et la télésanté.

Il y a une impression de manœuvre politique qui se dégage de tout ça et on aurait pu être beaucoup plus prudent dans la dans la manière de procéder.

-Louis Aucoin, président et stratège principal de Aucoin Stratégie & Communication
La valeur du contrat donné respecte le maximum autorisé pour être donné sans appel d’offres et n’a donc rien d’illégal. Le gouvernement aurait par contre dû prendre des dispositions pour dissiper tout doute de favoritisme, selon un expert.

On embauche les amis. Est-ce que c’est bien fait? Ça sème un doute dans la légitimité décisionnelle du gouvernement.

-Michel Séguin, professeur à l’école des sciences de la gestion de l’UQAM, expert en éthique
Le député André Fortin se pose la question à savoir si la commissaire à l’Éthique a été consulté avant l’octroi de ce contrat. Même si le montant peut paraître minime en comparaison a un projet qui coûtera des milliards de dollars, la perception est importante, selon monsieur Fortin.

C’est un dossier pour lequel on doit montrer patte blanche en tout temps. On doit s’assurer d’une transparence, mais également de respecter les règles à la lettre et d’avoir même une perception des choses qui est toujours parfaite.

-André Fortin, député libéral de Pontiac
Par courriel, le CISSSO mentionne avoir conclu ce contrat gré à gré en raison de la très bonne connaissance de l’organisation et des enjeux d’accès aux soins régionaux par la personne retenue. Les personnes citées dans le contrat n’ont pas voulu réagir.

Fil RSS du sujet
200407 messages dans 40791 fils de discussion, 1173 utilisateurs enregistrés, 29 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 29 invités)
Temps actuel sur le forum : 15/04/2024, 02:02
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum