Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion

SONDAGE | L’appui au tramway encore minoritaire

par Jeromec, mercredi 18 janvier 2023, 17:17 (il y a 20 jours) @ Jeromec

le projet Tramway de Québec (financé de 800 million$ gracieuseté de Montréal et du laxisme chroniques des Montrélais)

La Facture dépasse déjà plus de 4 milliard$ de dollar$ et c'est même pas encore commencé.... (rajoute l'inflation)
:-D
de quoi ruiner les commerçants de Québec et la banlieue...

le tout par un Maire qui se déplace ad nauséam en AVIONS le plus souvent possible... France, Tunésie, Scandinavie... pourquoi pas le Japon tant qu'à être parti....:-)

https://www.lesoleil.com/2023/01/18/sondage--lappui-au-tramway-encore-minoritaire-450de...
SONDAGE | L’appui au tramway encore minoritaire

18 janvier 2023 3h00
Mis à jour à 14h31
Partager
SONDAGE | L’appui au tramway encore minoritaire
Émilie Pelletier
ÉMILIE PELLETIER
Le Soleil
Les opposants au tramway ont perdu une nouvelle manche devant les tribunaux, mais ils demeurent plus nombreux que les partisans, alors que 49 % de la population reste toujours en défaveur du mégaprojet, selon un sondage SOM commandé par Le Soleil.
Un an jour pour jour après son premier sondage, Bruno Marchand demeure loin de rallier une majorité derrière le projet de tramway.

Un coup de sonde mené pour le compte du Soleil par la firme de sondages SOM révèle que seulement 44 % de la population de la grande région de Québec est favorable à voir ce mode de transport structurant traverser d'est en ouest la ville d'ici 2028.

La Ville est ressortie gagnante mardi d'une bataille contre les contestataires du tramway devant les tribunaux, mais la lutte pour redresser la barre des appuis, elle, n'est pas terminée.


Forte d'une décision de la Cour supérieure qui lui donne raison «sur toute la ligne» concernant la légalité de son grand projet, l'administration Marchand a bien l'intention d'aller de l'avant avec les prochaines étapes au calendrier. Les travaux préparatoires se poursuivront pour mener vers la mise en chantier, en 2023.

«Avec un jugement aussi clair, il est temps d'avancer. Il est temps qu'on mette de côté nos oppositions», a commenté le maire Bruno Marchand, en réaction à la défaite des anti-tramway.

Les citoyens rassemblés au sein du regroupement Québec mérite mieux n'ont pas l'intention de lui laisser aussi facilement mettre un tramway sur les rails d'ici 2028. Avec leur avocat, Me Guy Bertrand, ils demeurent convaincus que les élus municipaux ne disposent pas de la légitimité nécessaire pour poursuivre le projet et maintiennent qu'une majorité de citoyens s'y opposent, comme eux.

Pour et contre dans le béton
Vrai de dire que l'aiguille de l'acceptabilité sociale a peu bougé depuis l'arrivée en poste du maire Marchand.

Les «controverses» comme l'abattage d'arbres y sont pour quelque chose, analyse Éric Lacroix, vice-président de la firme SOM. «Il y a eu un certain nombre de publicités négatives et je pense que c'est ce qui a fait en sorte que maintenant, force est de constater que c'est minoritaire, l'appui au tramway. C'est ça la réalité», observe-t-il.

Les données recueillies du 12 au 16 janvier auprès de 1335 adultes de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, soit incluant la Rive-Sud, montrent qu'encore 49 % des gens ne veulent pas du tramway. À l'opposé, 44 % lui disent oui. Les autres 7 % ne sont pas en mesure de se prononcer.

Dans l'unique Ville de Québec, la tendance est la même, avec un appui minoritaire de 45 %.

« C'est les arrondissements plus éloignés du tracé qui font en sorte que le niveau d'appuis dans la ville de Québec est bas »
— Éric Lacroix, vice-président de la firme SOM

Chez SOM, il s'agit d'une première où le sondeur observe des résultats aussi défavorables au tramway, avec moins de la moitié de la population en faveur. La dernière fois qu'il avait pris le pouls de la population sur le sujet, en 2018, le tramway mobilisait 56 % des répondants.

«À cette époque-là, le maire Labeaume parlait d'un budget de 3,3 milliards $, rappelle M. Lacroix. Cinq ans plus tard, les coûts sont maintenant évalués à 4 milliards $ et l’appui au projet a perdu 12 points de pourcentage».

Pour lui, pas de doute que l'effritement des appuis est un «reflet intimement lié» aux coûts en hausse. Les contribuables s'inquiètent de l'impact de l'augmentation de la facture du tramway sur leur portefeuille.

«Fondamentalement, la plus grande inquiétude, c'est au niveau budgétaire», note le sondeur.

Cette crainte est encore plus «palpable» dans les périphéries, parce que «l'impact financier sur les comptes de taxes» des citoyens éloignés du tracé surpasse l'utilisation «très marginale» qu'ils pourront faire du tramway, selon M. Lacroix.

Dans tous les arrondissements, à l'exception de La Cité-Limoilou et Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge qui seront traversés par le tramway, l'opposition au projet est majoritaire. Les appuis n'oscillent qu'autour de 30 % à Beauport et dans La Haute-Saint-Charles.

Encore plus bas?
Et alors que d'autres dépassements de coûts doivent être annoncés au cours des prochains mois, difficile de penser que la tendance pourrait s'inverser.

À LIRE AUSSI
LA CAPITALE
Après la victoire, «il est temps d'avancer» sur le tramway, plaide le maire Marchand [VIDÉO]
Après la victoire, «il est temps d'avancer» sur le tramway, plaide le maire Marchand [VIDÉO]
00h32
« L'inquiétude par rapport aux risques de dépassements de coûts et à l'impact sur la taxation municipale à Québec, ça reste non négligeable »
— Éric Lacroix, vice-président de la firme SOM
«J'ai de gros doutes de voir le 50 % à nouveau, dit le vice-président de SOM. Selon ce qu'on a mesuré, ça ne va pas dans le sens de se diriger vers un retour à une majorité».

Bruno Marchand se montre pourtant confiant d'y arriver.

Depuis son arrivée en poste, en novembre 2021, celui qui se surnomme Capitaine tramway se donne pour mission de redresser la barre des appuis, après avoir atteint un creux historique il y a douze mois.

En janvier 2022, le premier sondage de la firme Léger commandé par la Ville de Québec illustrait, à 41 %, une chute des appuis au mégaprojet, tandis que 52 % des répondants se prononçaient en défaveur. Au fil des mois qui ont suivi, deux autres sondages ont démontré des résultats similaires, avec, toujours au moins la moitié des sondés positionnés contre le tramway.

Le plus récent, publié l'automne dernier, traduisait une stagnation, avec 42 % favorables et 50 % défavorables. Malgré un noyau d'opposants qui semble cristallisé, le maire de Québec gardait espoir d'atteindre une majorité de son côté avant le début officiel des travaux.

Malgré de nombreuses — et coûteuses — campagnes de publicité et de sensibilisation pour faire remonter l'acceptabilité sociale, cette date approche et l'étau se resserre.

«Malheureusement, je pense que c'est peut-être illusoire de la part du maire Marchand de croire qu'avec les Tom Tramway de ce monde et les campagnes de pubs, il va être capable de remonter en haut de 50 %», conclut Éric Lacroix.

  415 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

196000 messages dans 39835 fils de discussion, 1036 utilisateurs enregistrés, 51 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 51 invités)
Temps actuel sur le forum : 07/02/2023, 15:30
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum