Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion

Manif Solidarité Québec (TV Maude)

par Jeromec, dimanche 18 septembre 2022, 09:38 (il y a 12 jours) @ ophelyia

Merci à TV Maude pour ce sympathique reportage...
[image]

Voici d'autres vidéos de journalistes indépendant puisque certains médias ont décidés de briller par leur absence...

À la Marche solidarité Québec 2022, Montréal

https://www.youtube.com/watch?v=ylqrsGCczbk

[image]

Julie Lévesque,manif 17 09 2022,Montréal

https://www.youtube.com/watch?v=ApVD-9hZ3hY

[image]

Marche Solidarité Québec 2022 17/09/2022 (Montréal)

https://www.youtube.com/watch?v=ttajGKkbR5A

[image]

Marche Solidarité Québec 2022 17/09/2022 (Montréal)

https://www.youtube.com/watch?v=ttajGKkbR5A

[image]


[image]


Marche Solidarité Québec 2022 DAN PILON Samedi 17 SEPTEMBRE 2022 Montréal Canada

https://www.youtube.com/watch?v=Sq2NjAidMQo

[image]

Marche Solidarité Québec 2022 DAN PILON Samedi 17 SEPTEMBRE 2022 Montréal Canada
1,487 views
Sep 17, 2022

https://www.youtube.com/watch?v=Sq2NjAidMQo

[image]

Informations complémentes...
Aucune répression policière inutile, pas de présence visible de l'anti-émeute, absence de ''pick up'' de superviseurs à jet de pierre... Présence policière minimaliste, aucune arrestation, aucun vandalisme...

Bref une manifestation de ''rêve'' à policer en temps supplémentaire$ en plu$

PPS : En souvenirs.. mauvais souvenirs...

mars 2021, des arrestations arbitraires pour non port du masque, arrestation de porte drapeaux,notamment du Québec, arrestation de jeunes femmes innoffensive menottes aux poings 1550$ d'amende, présence intimidante de l'Anti-émeute alors qu'il n'y avait PAS de grabuge...

Montréal | Manifestation contre les mesures sanitaires / Protest against health restrictions (mars 2021)

https://www.youtube.com/watch?v=vrgWYfbCl3k

LA ''blague'' s'il en est une... une fois les manifestants partis, les superviseurs et agents du SPVM enlèvent leurs masques.... ha ha ha...

LEs Agents du SPVM qui ont été chargé de garder le bureau du premier ministre ont tous enlever les masques à l'intérieur...

Quelle Mascarade qui a contribué a briser un lien de confiance fragile avec les forces policières, entrainer des nombreuses démissions au SPVM' discrédité la mairesse de Montréal qui a été prise souvent a faire la ''Covidiote'' elle-même... et là on se plaint de manquer policiers, il en manque des centaines a Montréal et on veut engager 450 de plus alors qu'ils ne sont pas capable de combler les postes vacants...

[image]

[image]

[image]
lE premier ministre avait promis de ne pas laisser Montréal se transformer en Far West... quelques jours plus tard...
[image]

Des ''Commandes politiques'' De répressions ont eut un fort impact sur le moral des troupes....
J'Estime environ que l'effectif de l'Anti émeute a fondu d'environ les 2 tiers...

Et la brigade anti-émeute de la SQ en mode ''Télé-travail'' sauf pour les finales des Canadiens de Montréal, et encore...

ça pas de bon sens les amendes qui ont été ordonnées d'être donnée des dizaines de milliers d'amendes de 1550$ pour les masques et les couvre feu... ça va plus vite magâner les forces policières que les rebâtir....

https://www.neomedia.com/vaudreuil-soulanges/actualites/faits-divers-et-judiciaires/471...


Les négociations sont suspendues
Moyens de pression des policiers de la SQ: une première en 15 ans

Néomédia

16 septembre 2022


Devant la suspension samedi dernier des négociations entourant le renouvellement du contrat de travail des policières et policiers de la Sûreté du Québec échu depuis mars 2022, l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) n’a d’autre choix que de prévoir des moyens de pression, vient-on d'annoncer aujourd'hui par voie de communiqué de presse.

Une chose que le syndicat n’avait pas eu à faire depuis plus de 15 ans et qui déplore l’attitude du gouvernement de ne pas considérer adéquatement et à sa juste valeur le statut de la police nationale.

Les services à la population risquent d’être touchés au cours des prochains jours pour une période de 24 heures. Les policiers seront invités à refuser le temps supplémentaire.

Rappelons que les négociations ont débuté le 14 octobre 2021 avec l’objectif d’un règlement négocié avant l’expiration du contrat de travail le 31 mars 2022. Depuis l’arrivée du Secrétariat du Conseil du trésor (SCT) à la table de négociation en mai dernier, les choses avancent trop lentement, allant jusqu’à provoquer samedi dernier la suspension des négociations tellement les écarts entre les parties sont grands.

« Les besoins en effectifs policiers sont criants et provoquent de nombreuses heures de temps supplémentaires obligatoires (TSO). Les troupes sont épuisées. D’ailleurs, nous avons été informés que plusieurs unités à travers la province ont vécu des bris de service cet été. Un sondage pour évaluer l’ampleur du phénomène est en cours auprès de nos membres », a expliqué Dominic Ricard, président de l’APPQ.

L’Association a avancé à la table des solutions aux difficultés d’attraction et de rétention du personnel. De plus, la formation déficiente et le sujet de la santé psychologique des policiers de la Sûreté du Québec ont également été à l’agenda. L’Association veut travailler sur des pistes de solutions à ces importants enjeux, mais ne peut les mettre en application rapidement si le SCT continue de faire traîner en longueur les négociations sur le plan monétaire en maintenant un écart important entre les parties.

La création de plusieurs nouvelles escouades et les demandes d’assistances aux municipalités, dont Montréal, impactent les membres de la Sûreté du Québec, aux dires de leur syndicat.

En marge des préoccupations exprimées, l’APPQ ose espérer que la question de la sécurité publique au Québec puisse s’inviter aux prochains débats des chefs durant la période électorale en cours.''

LA relation du gouvernement de la CAQ avec les policiers et agents correctionnels ont été une vraie KAQtastrophe...

[image]
https://www.journaldequebec.com/2020/12/14/racisme-lendroit-ou-il-y-en-a-le-plus-cest-c...


Racisme: «l’endroit où il y en a le plus, c’est chez certains policiers», dit Legault

Racisme: «l’endroit où il y en a le plus, c’est chez certains policiers», dit Legault
Photo Stevens Leblanc
Vincent Larin
Lundi, 14 décembre 2020 17:23 MISE À JOUR Lundi, 14 décembre 2020 21:46

C’est chez certains policiers que l’on retrouve le plus de racisme au Québec, croit le premier ministre, François Legault.

• À lire aussi: Québec veut une «tolérance zéro» face au racisme

Le chef de la Coalition Avenir Québec a tenu ces propos en présentant lundi les recommandations contenues dans le rapport du Groupe d’action contre le racisme en entrevue à QUB Radio.

Des recommandations qu’il compte mettre en place «dès maintenant» pour lutter contre la problématique du racisme envers laquelle, autrement, on «n’agit pas beaucoup».

Écoutez l'entrevue de Mario Dumont avec le premier ministre François Legault sur QUB radio:

«Je vous donne quelques exemples, d’abord je pense que peut-être l’endroit où il y en a le plus c’est chez certains policiers. Donc là, ils n’auront plus le droit de faire ce qu’on appelle du profilage, donc au hasard choisir des personnes noires ou des autochtones pis les arrêter, ça ils auront plus le droit de faire ça», a-t-il expliqué.

«Parlez-en avec Ian Lafrenière (ex-policier, maintenant ministre responsable des Affaires autochtones), il va vous le dire, c’est clair que ça arrive encore aujourd’hui», a ajouté François Legault.

Un peu plus tard en journée, François Legault a tenu à nuancer son propos sur le racisme au sein de la police.

Écoutez le ministre des Affaires autochtones, Ian lafrenière avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

«On m’a demandé la mesure la plus efficace pour lutter concrètement contre le racisme. J’ai répondu la fin des interpellations aléatoires et du profilage chez certains policiers. Il reste du travail à faire, mais la très grande majorité de nos policiers font un travail exemplaire!» a-t-il écrit sur Twitter.

Bien qu’il reconnaisse que le profilage racial est un problème, le premier ministre a réitéré en entrevue à QUB Radio qu’il ne croit pas en l’existence du «racisme systémique» au Québec.

«D’abord, moi j’ai été ministre de l’Éducation et de la Santé, les plus gros systèmes, et je n’ai jamais vu de système raciste, c’est-à-dire qui part d’en haut. S’il y a un système de discrimination qui part d’en haut, il faudrait qu’on le corrige, mais moi honnêtement, je n’en ai pas vu», a-t-il indiqué.

Les ministres chargés du Groupe d'action contre le racisme (GACR), mis sur pied en juin dernier, ont présenté lundi leurs nouvelles recommandations.

[image]

  180 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

194013 messages dans 39435 fils de discussion, 1017 utilisateurs enregistrés, 243 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 243 invités)
Temps actuel sur le forum : 30/09/2022, 14:26
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum