Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

OVNIS : PISTE ÉLECTROMAGNÉTIQUE ET ÉLECTROSENSIBILITÉ

par corbeau, mercredi 30 novembre 2022, 11:40 (il y a 61 jours)

L’autre jour, j’écoutais Jean-Charles Moyen discuter avec Steve Zuniga sur Zone Parallèle et expliquer les phénomènes électromagnétiques qui avaient émaillé sa vie.

Puis, je « tombe » aujourd’hui sur ce site https://www.ovnis-armee.org/ et ce livre https://www.ovnis-armee.org/livre_ovnis_armee_demasquee.pdf

Sérendipité chérie!


Quelques extraits :

42. Étude de cas d’enlèvement

Les N° 314 et 317 de LDLN recensent une trentaine de cas qui évoquent un possible enlèvement par des extraterrestres. Pour 14 de ces cas seulement (dont celui du 29 mars 1978, déjà traité dans les cas avec dommage physique), la date, l’heure et le lieu sont précisés. On peut ajouter à cette liste le cas de Haravilliers présenté en détail dans les N° 349 et N° 352, outre celui de l’affaire de Fontenay-Trésigny déjà étudié ci-dessus.

Le détail des 14 nouveaux cas étudiés se trouve en annexe B § XXVIII.

Sur les 9 cas retenus pour les statistiques, on trouve 4 effets ECS (44,4%) et aucun effet ECL. On peut supposer que les militaires évitent autant que possible la présence caractéristique de l’effet ECL afin de ne pas se trahir ouvertement, alors que le maintien du secret est ici essentiel.

Avant d’examiner le contenu de ces cas d’" enlèvement ", il nous semble utile de mentionner les expérimentations de l’enquêteur américain Nicholas Reiter qui ont montré en 1994 que les expériences d’" enlèvement " vécues la nuit dans leur chambre par une dizaine de sujets volontaires étaient toutes associées à une élévation de l’intensité du champ électromagnétique ambiant [AB98 p. 87 et suiv.]. Ces résultats intéressants restent cependant à confirmer dans un contexte scientifique rigoureux. On connaît aussi un certain nombre de cas d’" enlèvement " où les enquêteurs ou des médecins ont assisté " en direct " à la description d’une RR4 par un sujet qui se tenait devant eux. Le Docteur Jean Monro, directeur du Breakspear Hospital (Hertfordshire) où l’on traite les malades " sensitifs électriques ", a pu constater ce phénomène à plusieurs reprises [AB98 p. 262]. Il est clair dans ces conditions que la réalité matérielle des extraterrestres et de leur vaisseau décrits par la victime est plus qu’improbable.

III. Syndrome de sensitivité électrique

Michael Shallis qui le premier a défini ce syndrome a constaté qu’environ 80% des " sensitifs électriques " sont des femmes, que 70% d’entre eux souffrent d’allergies multiples et qu’ils sont également hypersensibles à la lumière vive (70%) et aux signes avant-coureurs d’orage (60%). En outre, 69% d’entre eux affirment avoir eu des expériences " paranormales " [KR92 p. 138].

Kenneth Ring cite plusieurs témoignages de " sensitifs électriques " dont nous reproduisons ici quelques extraits afin d’illustrer ce syndrome [KR92 p. 135-137] :

" J’ai constaté que certains appareils électriques ou électroniques (par exemple des batteries de voitures, circuits électriques, lampes, montres, magnétophones, ordinateurs, etc) se détraquaient en ma présence plus fréquemment qu’avant, autant que je m’en souvienne. "

" […] Les écrans affichent n’importe quoi, les téléphones crépitent, saturés d’électricité statique, et les appareils électriques grillent beaucoup trop fréquemment. "

" Je n’ai apparemment guère de chance avec les appareils électriques. Les aspirateurs fonctionnent pour le reste de la famille mais pas pour moi. La plaisanterie classique entre nous quand je suis dans la voiture consiste à repérer les lampadaires dont les lampes s’éteignent quand je passe à leur niveau. "

" […] J’ai des tas de problèmes : beaucoup d’ordinateurs tombent en panne, les lampes explosent quand je passe dessous. […] Toutes mes montres se détraquent en un rien de temps. "

" […] Chaque fois que j’actionnais un interrupteur, la lampe explosait, cessait de fonctionner ou grillait. "

" Si je déplace une lampe, l’ampoule explose ; des appareils électriques neufs se détraquent. "

En 1994, Albert Budden proposait aux enquêteurs un questionnaire permettant d’évaluer dans quelle mesure un sujet est un " sensitif électrique " en reprenant les symptômes constitutifs du syndrome et leur possible origine [AB94 p. 71-72] …

;-)

  214 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

195790 messages dans 39804 fils de discussion, 1034 utilisateurs enregistrés, 42 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 42 invités)
Temps actuel sur le forum : 30/01/2023, 00:45
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum