Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

COMPLÉMENT SURPRENANT #20 -Partie 1-

par gilles surprenant, vendredi 18 mai 2018, 00:18 (il y a 95 jours) @ Spyrale

[image]

[image]
La politique vise à contrôler le monde alors que l'ufologie réalise que le monde est sous contrôle. Il semble bien que ce ne soient pas les mêmes qui nous gouvernent.Invités: Yann Vadnais du GARPAN et Jean de Flor. Ligne-ouverte 450-467-5606 question:

[image]

[image]


[image]VIDÉORANDIA #20

[image]

[image]
PROPRIÉTÉ DU NOMBRE 20:
SOURCE
-Ce nombre est représenté en hébreu par la lettre caph, en forme de main ouverte, pour saisir et tenir. La onzième arcane du Tarot, qui correspond à cette lettre, et par conséquent à ce nombre, est "la Force" qui exprime l'énergie, l'activité, le travail.
-Les 20 acides aminés de l'A.D.N.

-Les 20 dents de l'enfant.

-Nombre de consonnes dans bon nombre d'alphabets.

Le nombre 20 symbolise un changement, une transformation, une amélioration. Ce nombre amène généralement une évolution heureuse. Cela peut concerner une transformation mentale de l’individu qui sera amené à connaitre une sorte « d’éveil » spirituel ou bien l’arrivée d’une amélioration matérielle . Ce nombre peut aussi aider à trouver une solution à un problème qui nous empêchait d’avancer. Les effets bénéfiques du 20 arrivent généralement après un effort comme une sorte de récompense. Ce nombre stimule l’intuition, aide à développer le sens des responsabilités et donne une certaine capacité de remise en cause. Dans certains cas le 20 peut aussi être à l’origine d’une rencontre sentimentale inattendue. Dans ses aspects négatifs le 20 peut être à l’origine d’une certaine fragilité.

[image]

[image]
[image]
[image]Pour vous abonner au Club CRÉÉE (Club de Recherche et d'Études en Ésotérisme Expérimental) formulaire d'abonnement en rouge:
http://www.esoterisme-exp.com/ClubCREEE_pub/CLUBCREEE.php?page=abonnes


[image]

[image]
SITE OFFICIEL
[image]

Le GARPAN est un regroupement d’enquêteurs et de techniciens-enquêteurs en ufologie (« étude des ovnis ») opérant principalement sur le territoire du Québec et du nord-est américain.

Nous sommes d’abord un ''groupe d’ASSISTANCE'' auprès des témoins d’OVNIs qui sont souvent dépassés par les évènements, mécompris auprès de leurs familiers amis ou collègues, ou encore traumatisés de leur expérience. À ce titre, nous dispensons un « service public » bénévole, car aucune fonction sociale n’est encore reconnue à cette « profession ». Cette aide et cette écoute que nous dispensons aux témoins sont totalement CONFIDENTIELLES.(L’anonymat de l’identité des témoins est une priorité pour nous)Aux yeux du PUBLIC, le GARPAN se veut un kiosque-ressource pour informer et renseigner les médias à propos d’évènements récents, ou des Phénomènes Aérospatiaux Non-identifiés (PANs) en général.
Aux yeux des AUTORITÉS (pompiers, policiers, militaires), le GARPAN est entièrement disposé à collaborer ou encore à offrir son expérience en cas de besoin.

[image]
– a collaborer avec une vingtaine de collaborateurs depuis 2012 ;
– a traité 325 signalements depuis 2012 ;
– a publié 10 ouvrages ufologiques ;
– a traduit trois ufologues canadiens (Wilbert B. Smith, Arthur Matthews et Chris Rutkowski) ;
– a publié plus de 8 heures de témoignages en format de vidéos-d’investigation.

Contactez-nous pour devenir Membre-collaborateur !

[image]

[image]
[image]
L’ufologie (baptisée ovniologie ou ovnilogie par l'Office québécois de la langue française) est une discipline qui consiste à recueillir, analyser et interpréter les données se rapportant au phénomène ovni, par exemple des photographies, des témoignages ou des traces au sol.
L'acronyme anglais UFO (unidentified flying object) apparaît dans certains documents de l'armée de l'air américaine dès la fin de l'année 1947,Terme utiliser par Kenneth Arnold, même si de nombreux auteurs attribuent l'invention du terme au capitaine EDWARD J. RUPPELT[/b](premier directeur du projet Blue Book) en 1952 pour remplacer l'expression populaire de « soucoupe volante ».[/b]

[image]
C'est sur la base de ce terme UFO qu'est formé le mot ufologie. L'ufologie désigne donc a priori toute étude consacrée aux ovnis. Dans les faits, l'expression concerne souvent la discipline telle qu'elle a été développée par des amateurs qui se sont intéressés aux ovnis à partir du début des années 1950.une distinction existe entre les ufologues et certains auteurs et/ou passionnés qui ont pu défendre des théories jugées marginales. On parle alors parfois de « soucoupistes ».
[image]
Les Ovnis sont également désignés sous d’autres termes tels que MOC ( Mystérieux Objets Célestes par Aimée Michel).A noter que certains utilisent aussi (et de plus en plus fréquemment) le terme OSNI ( Objet Sous-marin Non-Identifié) et OANI ( Objet Aquatique Non-Identifié), dû à la présence attestée de nombreuses fois, de phénomènes inconnus dans les différentes mers du globe ou à la surface de ces dernières, dans des lacs, sur des étangs, etc.On en reste donc à l’heure actuelle à utiliser « Ufologie » comme terme générique de l’étude des PAN .
[image]
Plus récemment En France, le GEIPAN parle plutôt de Phénomène aérospatial non identifié (PAN), le terme de « phénomène » étant dans la majorité des cas plus approprié que celui d'« objet ».Par extension, le terme ovni sert Aujourd'Hui à désigner de manière humoristique un personnage ou un objet qui semble surgir de nulle part (exemple : « un ovni dans le paysage politique »).

[image]

[image]
-SITE OFFICIEL
-CONFÉRENCIERS
[image]

[image]

[image]


[image]
CLIQUEZ ICI-

[image]
[image]
Même s'il n'est peut-être pas le premier chercheur à prendre note du hibou, il l'a associé à son expérience personnelle pour établir un lien entre le contact avec les OVNIS et les hiboux .Il élabore également sur un modèle particulier, connu sous le nom de souvenirs d'écran, en association avec des hiboux pendant des événements de temps manquant ou des enlèvements extraterrestres. Mike prétend que les hiboux apparaissent régulièrement lors d'expériences humaines très chargées en tant qu'animaux totémiques, et ont été reconnus dans les cultures anciennes comme les messagers.


[image]
SITE OFFICIEL
[image]
Conférencier international, chercheur et scientifique visionnaire, Ananda relie spiritualité et nouvelle science. Expert en géométrie sacrée, neurophysique supraconductrice, physique interdimensionnelle et « intergéométrique », Ananda est l’auteur d'écrits dans de multiples domaines :

- Géométrie sacrée et le corps de lumière
- Contacts ultraterrestres, le phénomène OVNI
- Neurochimie de la supraconscience et harmonie des sons
- Musique à 432hz
- Astrophysique et Nouvel Univers
- Technologies du futur etc...
Sa démarche repose sur une approche scientifique unifiée à une approche métaphysique et spirituelle d'une richesse hors du commun.


[image]
[image]
Il s'intéresse au phénomène OVNI dès 1989, ayant lui-même été le témoin d’un phénomène céleste inexpliqué cette année-là. Il devient un spécialiste du phénomène OVNI, et plus particulièrement du rapport entre les OVNIs et l’écologie ainsi que de l’impact psychologique des apparitions sur les témoins.

Il mène des enquêtes sur des cas d’apparitions d’OVNI aussi bien en Suisse, en France, en Australie qu’au Brésil. Dès le début des années 90, il contribue à des revues spécialisées, telles Tau*Ceti, Top Secret, Ufomania, Le Monde de l’Inconnu.

Après avoir été un partisan de l’origine extra-terrestre (HET), il développe un modèle défendant l’idée que le phénomène OVNI est causé par un « système nerveux gaïen », fonctionnant comme un « mécanisme de défense » à l’encontre des facteurs susceptibles d’altérer l’état de la planète. À ce titre, les apparitions d’OVNI seraient fortement corrélées aux essais atomiques et à la gestion globale du nucléaire civil et militaire par le concert des nations.

[image]
Déclinant les différentes hypothèses Gaïa, il définit les phénomènes OVNI et connexes comme « un moyen de communication sophistiqué que Gaïa utilise afin de susciter un changement chez l’espèce humaine (à travers certains individus prédisposés) qui soit favorable à son objectif de conservation de la vie ».

Les concepts développés par Fabrice Bonvin sont proches de ceux de Jacques Vallée, Jean Sider, John Keel, en ce qu’ils remettent en cause l’HET et attribuent à l’intelligence à l’origine de ces phénomènes un caractère manipulateur, voire trompeur ainsi qu’une forme d’omniscience rendue possible par des processus psychiques restant à identifier. Les thèses défendues par Fabrice Bonvin convergent vers celles de Kenneth Ring, Leo Sprinkle ou John E. Mack, qui ont en commun d’attribuer au phénomène un potentiel transformateur sur la psyché humaine.

[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
Deux grandes énigmes de la science, la Conscience et les Ovnis, se rencontrent dans cet ouvrage collectif rédigé par des auteurs de premier plan qui, pour la première fois, entrecroisent leurs discours. Des scientifiques issus des sciences dures (physique) et des sciences humaines (psychologie, ethnologie), un philosophe des sciences, des ufologues-enquêteurs et des témoins analysent le phénomène Ovni à la lumière de ces deux énigmes et à partir de leurs domaines de compétences respectifs.Leurs analyses nous apprennent que celles-ci se pénètrent l’une l’autre et s’influencent réciproquement : dans de nombreux cas les Ovnis modifient la conscience des témoins qui voient s’élargir leurs capacités de perception. En retour, la conscience, ainsi modifiée, paraît plus apte à entrer en contact avec des formes d’intelligences évoluées et inconnues qu’il nous faut appeler des consciences EXOGENES. Que nous enseigne cette réciprocité ? De quelle manière nous permet-elle de jeter une lumière nouvelle sur le mystère des Ovnis ?


[image]
[image]
Professeur retraité de psychologie Don Crosbie Donderi est convaincu que la vie extraterrestre existe. L’éducateur, qui a passé 47 années à l’Université McGill, y compris en tant que vice-doyen de la faculté des études supérieures et de la recherche – applique ses connaissances en psychologie à un livre: Ovnis, extraterrestres, et Alien Abductions, un scientifique se penche sur la preuve.
[image]
il fut le conseiller scientifique pour l’organisme
UFO-Québec entre 1972 et 1984.


[image]
SITE OFFICIEL
[image]
Depuis 2012, année de la création du Groupe d’assistance et de recherche sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (Garpan), Yann Vadnais, a mené quelque 70 investigations. L'ufologue, qui a évolué au sein du réseau Ovni-Alerte avant de fonder le Garpan.La Conférence de Yann Vadnais s'intitule: « La révolution des sciences humaines au 20ème siècle et la naissance de l’ufologie moderne »

[image]
[image]
ZURCHER, Eric, essayiste, auteur du livre « Les Apparitions d’Humanoïdes » (A. Lefeuvre, 1979), s’intéresse à la question des OVNIs, et en particulier des rencontres rapprochées du 3ème type (RR3) dès 1975, notamment en réalisant de minutieuses enquêtes sur le terrain. Il est l'un des Contributeurs du fabuleux l'ouvrage "OVNIS & Conscience".

[image]
SOURCE et INFOS-CLIQUEZ ICI-
[image]
Agrandissement image -CLIQUEZ ICI-
En vue de la promotion du nouveau livre d’Eric Zürcher, « Les Rencontre rapprochées de 3è type en Italie, Un catalogue raisonné de 170 cas (1927-2012) », les Éditions Garpan offrent des T-SHIRTS exclusifs, signé par cet artiste spécialiste des « cas de RR3 », qui est aussi historien et a été professeur d’histoire de l’art.


[image]
GARPAN et GILLES THOMAS - CLIQUEZ ICI-
[image]
ODHTV fête ses 12 ans d'opération et que depuis la dernière décennie ils ont été la chaîne vidéo la plus active des OVNIS Francophonie: ODHTV c'est des vidéos MILLE, des conférences et des capsules hebdomadaires! Leur base de données, «Mémoires de l'ufologie française », contient de longues interviews avec presque tous les ufologues français majeurs. Cela représente un «legs inestimable».


[image]
SITE OFFICIEL
[image]
En 1974 il découvre le sujet des ovnis au travers de livres et d'articles, et fonde l'association UFO-Mariestad le 17 mai. Tout en continuant à lire sur le sujet pendant 2 ou 3 ans, il se passionne aussi pour l'astronomie et fait des études de journalisme à la Journalisthögskolan de Gothenburg, dont il est diplômé en 1978. Là il travaille au Norrbottens-Kuriren de Luleå jusqu'en 1983, puis au Dagens Nyheter de Stockholm, le plus grand journal du matin suédois,à partir de 1990.Entre temps il est entré au comité de UFO Suède depuis 1988, dont il devient directeur en 1991. Il travaille aussi pour les bibliothèques suédoises comme critique des livres sur les ovnis, de science-fiction et autres sujets connexes.En tant qu'astronome amateur, Svahn à l'occasion de voir diverses choses étranges...sa Conférence s'intitulera:« Les ''Archives for the unexplained'', un modèle pour l’ufologie internationale »
[image]


[image]
Le SCEAU est né du désolant constat que trop souvent, lorsqu'une personne qui a étudié cette question décède ou cesse de s'y intéresser, ou lorsqu'un groupe ufologique est dissous, les documents parfois très intéressants qu'il possédait sont dispersés, disparaissent ou sont parfois même détruits par les héritiers.
SOURCE
[image]
Le SCEAU (« Sauvegarde et Conservation des Etudes et Archives Ufologiques ») est une association sans but lucratif créée en février 1990.

Son objet est d’assurer la sauvegarde à long terme du patrimoine ufologique sans aucune discrimination ni prise de position quant à la nature du phénomène OVNI.
La démarche du SCEAU vise à rendre ces archives accessibles à tous, aux chercheurs aussi bien qu’au public, en les déposant auprès des centres d’archives nationaux et départementaux et dans des bibliothèques publiques après en avoir dressé un inventaire détaillé.

[image]
Ainsi qu’il est défini dans ses statuts, les buts de l’association sont multiples:

Sauvegarder le patrimoine ufologique privé.
Archiver cette documentation d’origine publique ou privée.
Gérer ce fonds documentaire, ouvert à tous, en le protégeant et en l’organisant de façon structurée en liaison directe avec les Archives Nationales et Départementales.
Instaurer une démarche préventive facilitant une sauvegarde systématique de ce patrimoine culturel.
Le SCEAU édite un bulletin annuel ou biennal dans lequel il publie l’état détaillé des fonds qui lui ont été confiés ainsi que divers documents visant à aider les chercheurs.

[image]
Depuis sa création en 1990, le SCEAU a créé plusieurs dépôts d’archives et d’ouvrages dans trois centres d’archives répartis dans toute la France ainsi que dans quatre bibliothèques publiques. Grâce au travail méticuleux de ses membres et au succès de sa démarche, le SCEAU est aujourd’hui à l’origine du plus grand fonds documentaire ufologique public en France.
FACEBOOK


[image]
SOURCE
[image]
Tel qu’annoncé publiquement lors de la conférence de presse de « 50 ans de l’ufologie civile au Québec (1966-2016), le 8 octobre 2016, lors du 3ème Congrès ufologique de Montréal « UFO 601 », plusieurs ufologues, collectionneurs et sympathisants de l’ufologie, ainsi qu’une archiviste professionnelle, se sont rassemblés en vue de fonder le premier organisme entièrement dédié à la préservation des archives ufologiques du Québec.Nous souhaitons évidemment que ce projet soit soutenu par l’ensemble des groupes ufologiques et des ufologues importants du Québec et les appelons à se joindre à nous.


[image]
SITE OFFICIEL
[image]
Les statistiques proviennent de l’UFOlogy, un organisme de recherche dirigé par un résident de la province du Manitoba au centre du Canada. Chris Rutkowski est un écrivain scientifique qui divulgue depuis 1989 un rapport annuel sur le phénomène des ovnis.La Conférence s'intitulera: Le ''Canadian UFO Survey'' :de la recherche sans spéculation »-

[image]

[image]
SOURCE
[image]
Les Éditions Garpan sont fières de publier la version française du bilan du Canadian UFO Survey Les ovnis au Canada : 25 ans de signalements ufologiques (1989-2013), d’Ufology Research (Manitoba). Cette étude statistique de 88 pages est disponible dans notre nouvel ouvrage.


[image]
Selon un rapport compilé par le groupe Ufology Research de Winnipeg, 14 617 objets volants non identifiés ont été rapportés au Canada depuis 1989. Il y a des explications ou des hypothèses solides pour la moitié de ces observations. Par contre, 3% des témoignages rapportent des rencontres avec des extra-terrestres et des enlèvements.Chris Rutkowski , coordonnateur du Ufology Research, ne croit pas que le rapport confirme l’existence de vie extra-terrestre, mais pense néanmoins qu’avec un nombre aussi grand d’observations, le phénomène mérite d’être étudié de plus près.On remarque qu’un bon nombre des observations d’ovnis provient de Toronto, Winnipeg, Calgary et Vancouver. Toujours selon le rapport, les mois les plus propices aux ovnis seraient juillet et août, entre 22h et minuit.


[image]
SOURCE
[image]
Tobi GUILLEMETTE est l'Auteur di Livre « Les soucoupes volantes se mettent à table » pour discuter de certains des cas les plus énigmatiques de l’histoire de l’ufologie et en tirer des réflexions philosophiques, sociologiques et historiques et ses implications''rend hommage aux recherches du premier ufologue québécois Henri BORDELEAU pour souligner l’importance de l’ufologie civile dans l’acquisition des données directes (témoignages, éléments d’enquêtes, etc.) pour la réflexion ultérieure que l’ufologie en déduit et en décortique en comparant les cas semblables, les modus operandi du phénomène OVNI et les singularités « ahurissantes » de certains événements…La Conférence s'intitulera:Le ''paradoxe de Fermi''

[image]


[image]

[image]
Auteure du livre L’UNivers de l’inexpliqué. A vécu des phénomènes paranormaux et observé des ovnis à plusieurs reprises.
Travaille et promeut un projet télé depuis 2013 sur les phénomènes inexpliqués.Dirige l’équipe de Zone parallèle (3 enquêteurs) concernant le phénomène d’observation d’ovni dans la région de Chaudière Appalaches.

-FACEBOOK
[image]


[image]
Directeur de la région de Montréal.
Enquêteur multidisciplinaires. Après avoir récemment réorienter sa carrière en ce domaine, il fonde le G.A.P.Q (Le Groupe d’action paranormal Québec) et s’associe au Garpan.Formation en paléontologie et archéologie.
Il travaille aussi dans le domaine de l’intervention comme agent intervenant en santé et sécurité.Il possède aussi une formation comme technicien en audio-vidéo, un AEC en investigation privé s’ajoutera bientôt à son bagage professionnel.Secteurs de recherche : ufologie, cryptozoologie, cas de hantises et possessions, anciennes civilisations et les disparitions inexpliquées.

[image]

DONALD CYR
Le chercheur-archiviste et investigateur Passionné d’ufologie, et enquêteur depuis 1984. A débuté avec le Comité Ouranos Québec.
Site officiel - FACEBOOK: https://donald059.wordpress.com/
SITE Donald Cyr:https://donald059.wordpress.com/
Donald Cyr-Ufo:http://www.geocities.ws/donald_ufo/index-2.html

[image]
LIVRES de DONALD CYR
Vous pouvez commander ses Livres sur le site du GARPAN
Boutique Garpan:http://shop.garpan.ca/product-category/auteurs/donaldcyr-ufo/
[image]

[image]


[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
Mme Florida Malboeuf, 58 ans, du 6420 de la rue Casgrain, à Montréal est profondément traumatisée. On le serait à moins. En ce jeudi du 6 janvier dernier, plutôt insomniaque, Mme Malboeuf est assise à sa fenêtre. Il est 1 heure et 30 du matin. Tout à coup que voit-elle? Une sorte de grande assiette ou plutôt de grosse huitre de 15 pieds de diamètre en train d'atterrir sur le toit d'une des maisons d'en face (plus précisément au 6399, de la rue Casgrain, angle Burelle).
[image]
Elle se frotte les yeux, se pince pour voir si elle ne rêve pas. Elle doit pourtant se rendre à l'évidence : elle voit bien ce qu'elle voit. Et ce n'est pas tout. De cet appareil gris argent muni de phare à sa base, de cette soucoupe volante (car il n'y a plus de doute que c'en est une). Mme Malboeuf voit sortir deux êtres étranges de 6 pieds et 5 pouces de taille, vêtus d'un costume de couleur pâle, sans ceinture et très serré. Ces "êtres de l'espace" ne semblent pas peser plus de 25 livres chacun tant leur démarche est légère. Ils s'avancent vers le bord du toit, regardent dans la rue, puis vers le ciel. Ils réintègrent maintenant leur appareil et disparaissent comme ils sont venus. Le tout de l'atterrissage au décollage n'a pas duré une minute.
[image]
"Je ne m`intéressais pas aux soucoupes volantes.", d'expliquer Mme Malboeuf. "Je n'y croyais même pas du tout. Cet évènement m'a tellement bouleversée que j'aurais de beaucoup préféré ne jamais avoir vu ça..." C'était pourtant à ce qu'on raconte, quelque chose de renversant. On comprend qu'à cette heure-là, le chien d'un voisin s’est mis à hurler, le propriétaire de la bête ne parvenant pas à la calmer. Craignant malgré tout d'avoir été victime d`un mauvais tour, Mme Malboeuf hésite à appeler la police. Elle ne s'y résoudra quelques heures plus tard lorsque son fils André 25 ans montera sur le toit de la maison qui a reçu cette drôle de visite pour y avoir la surprise de sa vie; la découverte d'un cercle de 15 pieds de diamètre de neige et de glace fondues. Mme Malboeuf a aussi appelé à Dorval où l'on admet avoir vu cette nuit-là, un objet étrange filant, de l'ouest à l'est, dans le ciel de Montréal à approximative de 800 milles à l'heure. D'ailleurs, quatre ou cinq autres personnes ont appelé à Dorval pour confirmer le phénomène.
[image]
Il y a aussi ces quatre ou cinq personnes qui, attendant le dernier autobus à la station de métro de Rosemont, ont vu, dans le ciel montréalais de cette nuit-là, cet objet volant fantastique se déplaçant d'ouest en est. Quant à la police, après avoir fait les constations d'usage, elle attend tout comme Dorval d'ailleurs et même l'armée canadienne, le résultat des analyses des pistes ( dans la neige et la glace du fameux toit en question) qu'effectuent présentement les experts de l'organisme canado-américain "U.F.O. Investigation "
CAS MALBOEUF -ESO- EXP-


[image]
[flash width=800 height=500]//www.youtube.com/v/4XMnS6D3JTw?version=3&hl=fr_FR[/flash]
Il s’agit du plus important dossier de Rencontre Rapprochée du 2e Type (RR2) connu au Québec.Des analyses du sol ont été commandées à l’Université Laval de Québec,aux Départements spécialisés d’Agriculture Canada,etc.Les résultats furent étonnants!Le rapport de la GRC est bientôt envoyé au Centre de recherche national, à Ottawa, où il est archivé en référence à un « objet non météoritique ». Les autorités ne pousseront jamais plus loin la curiosité. Sur le terrain, des chercheurs amateurs prennent les choses en main. Dans les semaines qui suivent, des échantillons d’herbes et de sol sont acheminés au département de phytologie (étude des sols) de l’Université Laval, où le Dr Jacques Debroux procède aux premières analyses.

[image]

Ses résultats sont renversants : les végétaux prélevés dans le cercle présentent un taux de chlorophylle dix fois plus élevé que la normale et l’azote, au niveau du sol, montre des valeurs quatre fois plus grandes. Aucun phénomène connu — naturel ou artificiel — ne peut provoquer un tel changement subit. Quant à la possibilité d’une supercherie, celle-ci est à peu près exclu. Pour provoquer une telle réaction en cette période de l’année, il aurait fallu que l’individu à l’origine de cette farce aille injecter de la chlorophylle dans chacun des brins d’herbe, un à un.
« Il faut se rappeler que l’on parle ici d’échantillons qui ont été colligés en hivers, explique Jacques Debroux. Or, à cette saison, les sols sont généralement gelés. Dans ces conditions, on n’aurait pas dû observer ce genre de résultats. Je ne connais aucun phénomène qui aurait pu amener une mutation pareille entre les échantillons provenant de l’intérieur de la trace versus ceux colligés à l’extérieur du cercle.»

[image]

Un an après les tests originaux, une seconde analyse est effectuée sur de nouveaux échantillons de sol et de végétaux. Les résultats indiquent encore des taux d’azote et de chlorophylle anormalement élevés. À la même époque, un scientifique d’Environnement Canada, Valentin Furlan, se rend à titre personnel sur le site pour y cueillir à son tour des carottages de sol et des échantillons de végétaux. Ses analyses ne feront que confirmer les tests de l’Université Laval. On note d’ailleurs sur le site de la « manifestation » une végétation tout à fait atypique au reste de l’environnement : la « trace » — toujours bien visible — est couverte d’une espèce d’herbacé où pullulent les pucerons. Là encore, la phytologie s’avoue incapable de résoudre l’énigme. Par un procédé tout à fait inconnu de la science, le sol semble avoir été « re-dynamisé » de façon spontanée. Un mécanisme surprenant qui, maîtrisé, pourrait permettre de faire pousser des tomates dans le désert. En 1999, l’ASSOCIATION DES SCEPTIQUES DU QUÉBEC publie Y Croyez-vous, un ouvrage regroupant des textes pour la plupart déjà publiées dans son journal trimestriel Le Québec Sceptique. Cette association, qui prétend faire la promotion de l’esprit critique, est en réalité un regroupement de militants farouchement opposés au « paranormal ». Dans Y croyez-vous ?, deux de ses membres, Pascal Forget et JEAN-RENÉ DUFORT, racontent s’être eux-aussi intéressés aux événements de Sainte-Marie-de-Monnoir. Ils expliquent s’être rendus sur les lieux le 26 octobre 1996 (sept ans après les événements), où, déplorent-ils, ils n’ont vu aucune trace (il aurait peut peut-être fallu y penser avant) !!! Faisant fi de l’enquête de la GRC et des propos des témoins, ils proposent ensuite comme explication l’épandage d’engrais (ce que réfute M. Pierre d’Auteuil, le propriétaire du terrain), du gazon provenant d’un « sac de tondeuse vidé à cet endroit » et même des feux de Saint-Elme. MM. Forget et Dufort vont jusqu’à laissez sous-entendre que Jacques Debroux, responsable des analyses originales, se serait ravisé.

[image]

« Il y a quelques années, commente Jacques Debroux, j’ai été mal cité par les Sceptiques du Québec qui ont prétendu que j’étais revenu sur mes déclarations d’antan. Ce n’est absolument pas le cas. Ces gens m’ont téléphoné un soir et m’ont demandé mes commentaires sur l’affaire de Sainte-Marie-de-Monnoir. Ils étaient agressifs et cherchaient visiblement à me mettre en boîte. Non, je ne suis jamais revenu sur mes conclusions. Quinze ans après, je ne peux toujours pas expliquer les énormes différences constatées entre les échantillons "in" et les échantillons "out"
SOURCE


[image]

[image]
[image]

[image]
-SOURCE

-VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
Le 21 août 1955, la famille Sutton (8 adultes et 3 enfants) ainsi que Billy Ray Taylor, un ami de la famille et propriétaire de la ferme, sont réunis dans la ferme familiale. Vers 19h, Billy sort chercher de l'eau au puits, puis une sorte d'engin se met à voler au-dessus de sa tête et se met à planer au-dessus de la ferme. Il prend son seau d'eau et rentre précipitamment raconter son observation aux autres : " Je viens de voir un drôle de truc dans le ciel : un objet lumineux, rond, qui venait très vite et qui s'est arrêté brusquement. Il est posé derrière l'étable ". Mais la famille Sutton ne le prend pas au sérieux.À peu près une demie heure plus tard, le chien de la famille se mit à aboyer violemment.

Taylor et "Lucky" Sutton, le chef de famille, se rendent à la porte de derrière, et remarquent une lueur bizarre qui s'approche vers la maison depuis les champs. Au bout de quelques secondes, ils distinguent une petite créature de type humanoïde qui se dirige vers la ferme. Elle mesure près d'un mètre, et est pourvue de grandes oreilles en pointe et de deux yeux émettant une forte lumière jaune.Pris de panique, les deux hommes rentrent dans la ferme et ressortent armés d'un fusil de chasse et d'un revolver. Ils tirent à bout portant sur la créature, puis le petit être bascule en arrière en émettant un étrange bruit métallique avant de se réfugier vers les buissons.
[image]
Peu après, une créature vêtue d'un casque se montre à la fenêtre de la maison puis s'enfuit.D'après un témoignage : " Elle portait une sorte de casque. Ses yeux étaient bridés. Se voyant découverte, elle a pris la fuite. Nous nous sommes précipités à la fenêtre pour l'ouvrir et nous avons tiré sur la petite silhouette. Comme la créature précédente, elle est tombée, puis s'est relevée et est repartie très vite ".
[image]
Suite aux tirs, les deux hommes voient les créatures " flotter " jusqu'au sol au lieu de tomber.Pendant plus de trois heures, elles continueront de se manifester, puis d'encaisser des tirs et de flotter sous les yeux des douze témoins.
[image]
Vers 23h, les témoins, complètement terrifiés, décident de fuir à l'aide de leurs voitures vers le commissariat d'Hopkinsville à 10 km de là environ.Le shérif décide de retourner avec eux à la ferme, mais aucune créature n'est présente sur les lieux où se seraient déroulés les faits étranges.
Les autorités constatent tout de même qu'il y a bien eu une fusillade.

[image]
A 2h du matin, les policiers repartent et les créatures réapparaissent à la ferme vers 3h30 du matin jusqu'à l'aube.Et depuis ce fameux incident, ils n'ont plus jamais été signalés autour de la ferme des Sutton.

[image]


AU NIVEAU INTERNATIONAL,IL Y A EU 3 CONGRES ACADÉMIQUES:
[image]


[image]BILAN-CLIQUEZ ICI-

Bilan et perspectives de l'étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés en France, par J.J. Velasco, directeur du SEPRA de l'époque, depuis 1983. On trouve dans ce document, une présentation très intéressante des éléments statistiques de l'époque concernant les observations OVNI déclarés en gendarmerie. Une expertise statistique significative des P.A.N de type D (les manifestations qui ne peuvent être expliquées par des technologies humaines ou des phénomènes naturels connus) est montrée.
-BILAN
[image]

[image]


[image]
29 septembre - 4 octobre 1997
CONCLUSION DU RAPPORT STURROCK
"L'étude du phénomène OVNI est légitime !"
En décembre 1996, Laurance Rockfeller invite Peter Sturrock à faire le point avec lui sur la question ovni . Ils tombent d'accord pour déplorer qu'elle soit laissée dans un tel état d'ignorance et de confusion.De cette discussion naît l'idée d'organiser avec la SSE un symposium à Pocantico, dans la propriété Rockfeller, où des enquêteurs spécialistes des ovnis présenteraient leurs meilleurs dossiers à un groupe de scientifiques.
[image]
Participants ( de la gauche vers la droite ) :
T. Holzer, V. Eshleman, M. Rodeghier, J. Schuessler, H. Melosh, J. Jokipii, H. Puthoff, D. Pritchard, P. Sturrock, C. Tolbert, F. Louange, L. Rockefeller, J.J. Velasco, I. von Ludwiger, H. Diamond, M. Sims, J. Vallée, B. Haisch, B. Veyret, R. Haines, M. Swords, J. Papike, G. Reitz, E. Strand.


-LE MEILLEUR SITE SUR CE RAPPORT-CLIQUEZ ICI-

-LIEN

-ESOTÉRISME EXPÉRIMENTAL-CLIQUEZ ICI-

-RAPPORT COMPLET -CLIQUEZ ICI-

[image]
Depuis les premiers déferlements de soucoupes, en 1947, le phénomène ovni préoccupe, qu'ils l'avouent ou non, scientifiques et responsables, tant politiques que militaires. Et la divulgation d'informations controversées, tel le célèbre Rapport Condon, n'a depuis fait qu'aiguiser davantage la curiosité et les doutes...
[image]
Laurance S. Rockefeller, un mécène, a voulu en avoir le coeur net. Il a donc demandé à l'un des astrophysiciens américains les plus éminents, Peter Sturrock, de réunir un panel de scientifiques de haut niveau, parmi lesquels quatre Français, pour faire le point sur cette énigme.D'une extrême rigueur, cette synthèse n'a pourtant rien d'ennuyeux : on y rencontre des chercheurs passionnés - comme Jacques Vallée, le "Frenchman" du célèbre film de Spielberg, Rencontres du troisième type -, qui dissèquent les cas d'ovnis les plus frappants des cinquante dernières années.La réponse des scientifiques réunis par Sturrock est on ne peut plus claire : oui, il existe des phénomènes que la science n'est pas à l'heure actuelle en mesure d'expliquer.Une brillante carrière a mené le Britannique Peter Sturrock, né en 1924, du Cavendish Laboratory de Cambridge à l'université de Stanford, en passant par l'École normale supérieure de Paris, Harvard, le CERN, à Genève, et la NASA. Membre de sept académies, dont l'American Association for the Advancement of Science et la Royal Astronomical Society, il a reçu maintes distinctions. Il a fondé en 1982 la Society for Scientific Exploration, forte de cinq cents correspondants dans quarante pays."
CV de STURROCK

« Tout scientifique qui n'a pas lu quelques livres et articles sérieux présentant les indications réelles du phénomène devrait avoir l'honnêteté intellectuelle de s'abstenir de faire des déclarations présentées comme scientifiques... »-Dr Bernard HAISCH-Astronome-

LIVRE ''ARE WE ALONE'' OFFERT A HILLARY CLINTON par LAURANCE ROCKFELLER
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
livre offert par Laurance Rockfeller à Hillary Clinton lors de sa visite à son ranch du Wyoming, en août 1995.ils ont discuter de son insistance à ce que le gouvernement dévoile la vérité sur les ovnis, ainsi que sur les technologies avancées résultant de rétro-ingénierie.John Podesta a conseillé l'ancienne Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, lors de sa dernière année de mandat.John Podesta, le directeur de la campagne électorale d’Hillary Clinton, a déclaré au cours d’une interview avec CNN qu’il était temps que les Américains “sachent la vérité au sujet des OVNIS”. -
[image]
"Podesta, qui a également travaillé pour le président Bill Clinton, avait demandé la déclassification de tous les documents conservés par le gouvernement sur la chasse aux OVNIS en 2014. Mais le président, Barack Obama, n’a jamais donné suite à cette demande. Le directeur de campagne d’Hillary Clinton l’avait qualifiée l’année dernière comme “son plus grand échec de l’année 2014”.Podesta a ajouté que même Bill Clinton avait montré beaucoup d’ intérêt au cours de son mandat pour la “Zone 51” (area 51).

[image]

[image]
Programme et Documents -CLIQUEZ ICI-
L'atelier CAIPAN 2014 : un évènement historique
[image]
Loin des querelles qui divisent habituellement sceptiques et croyants, cet évènement discret marque un tournant décisif dans la manière d'aborder l'étude des PANs avec la collaboration d'experts dans diverses disciplines. Déjà dotée du seul organisme public traitant des phénomènes aériens non identifiés, la France, grâce à Xavier Passot responsable du GEIPAN, vient probablement de s'élever au rang de leader mondial dans ce domaine.Pendant 2 jours, des intervenants qualifiés (scientifiques, analystes et enquêteurs) ont exposé leur méthodologie de travail et des propositions d'amélioration pour la collecte, l'analyse et le classement des témoignages. Malgré la diversité des langues, la communication entre les participants s'est déroulée dans un chronologie parfaite et dans une entente courtoise (en anglais et en français). Il y avait bien quelques divergences concernant les aspects psychologiques des témoignages en général et sur le dossier Hessdalen mais chaque intervenant a bénéficié d'une écoute respectueuse sans jamais être interrompu.J'ai entendu quelqu'un chuchoter avec humour "c'est bien la première fois que que je vois tant d'ufologues dans un même endroit sans qu'ils se mettent sur la gueule...".
[image]

[image]


[image]

[image]

SOURCE pour DÉTAILS

[image]

[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
Elle commença le 29 novembre 1989 et dura 18 mois environ avec des périodes d'accalmie et des pics d'observations. Il s'agissait d'un ou plusieurs objets volants de formes triangulaires avec une envergure d'environ 40 à 50 mètres se déplaçant souvent en basse altitude sans emmètre de bruit, ni le moindre souffle d'air.

La Société belge d'étude des phénomènes spatiaux (SOBEPS) affirme avoir collecté plus de 1500 témoignages durant cette période et mené avec la coopération de l'armée belge environ 1000 enquêtes.
[flash width=800 height=500]//www.youtube.com/v/r7sXasxqcIs?version=3&hl=fr_FR[/flash]


VOICI LES PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DES OVNIs OBSERVÉS :
''Sur un total de six cent cinquante observations,
cinq cent resteront inexpliquées''

[image]

Engins volant de forme triangulaire (environ 50 m de coté) (1)
Trois grands phares d'environ un mètre de diamètre à proximité des angles du triangle.Une lumière orange ou rouge en rotation semblable à un gyrophare, au centre de la forme triangulaire. Lumière pulsante.
D'autres formes ont été aussi décrites, dont des rectangles ou losanges de très grandes dimensions.
Déplacement lent, moins de 40km/h.
Déplacement à très basse altidude : Moins de 20m.
Pas de son ou alors un très léger bourdonnement.
Aucun déplacement d'air ressenti par les témoins.
Pas de phénomènes électromagnétiques notés.
Quelques rares témoignages feraient état d'accélérations fulgurantes.
Parfois les triangles se mettent en position verticale.
Quelquefois, disparition brutale de l'engin, de manière évanescente.
La Vague Belge d'OVNIs est exceptionnelle tant par le nombre d'observations, que par la durée de cette vague (près de dix-huit mois !). De plus, ces OVNIs se sont manifestés sur un pays qui est le plus densément peuplé d'Europe.


La vague proprement dite (qui a officiellement commencé le 29 Novembre 1989 à Eupen) a été précédée par une période préliminaire d'observations qui a duré deux mois, avec un taux moyen de 0,4 observations par jour.

Brusquement, le 29 novembre 1989, il y eut en quelques heures et dans une région limitée, près de 150 observations indépendantes. La Belgique était donc confronté à une vague exceptionnelle, bien que toute son ampleur ne pouvait pas encore être évaluée à ce moment. Les observations d'OVNI se poursuivirent après cette date, pendant des jours et des semaines. Celles-ci sont accumulées au taux moyen de 6,4 par jour, pendant quatre semaines. Ensuite, le taux moyen est tombé à 1,5 par jour pendant quatre mois et puis à environ 1 par jour pendant toute une année. passagères.


L'ARMÉE BELGE TRAQUE LES OVNI sur RADAR
[image]
La nuit du 30 au 31 mars 1990, l’armée de l’air belge fait décoller deux F-16 afin d’intercepter un ovni signalé par plusieurs témoins au sol dont des gendarmes de Wavre, et apparu sur les radars. C’est la nuit la plus célèbre de toute la vague, en raison de sa spectaculaire poursuite radar d’un ovni par deux F-16 de la FAB. La « chasse » dure environ une heure.
[image]
Selon le général de Brouwer, de l’armée de l’air belge, « des taux d’accélération très importants ont été mesurés, non imputables à des engins conventionnels ». Effectivement, les radars Doppler des deux avions ont à plusieurs reprises « accroché » un écho, qui a à chaque fois adopté une attitude apparemment intelligente d’évitement; l’analyse de l’enregistrement radar des F-16 indique que l’engin non identifié effectua des manœuvres « théoriquement mortelles pour un pilote humain » (passant en quelques secondes de 700 à 10 000 pieds puis redescendant à 500 pieds en 5 secondes, tout en accélérant à plus de 1500 km/h).

L'armée belge traque les OVNI - Archive INA
https://www.youtube.com/watch?v=s-0GA_uH5aA

Vague d'OVNI en Belgique: Lock-on RADAR Bulletin de Nouvelles à Télé-Métropole Mars 1992
https://www.youtube.com/watch?v=fz9XN-rKzJc

[image]

[image]-PUBLIÉ 17 DÉCEMBRE 2017-
[image]VIDEO - CLIQUEZ ICI-
[image]
Le Pentagone a reconnu l'existence d'un mystérieux programme chargé d'enquêter sur les observations d'objets volants non identifié (ovni).
[image]
Le ministère de la Défense américain assure que le programme s'est arrêté en 2012, mais le New York Times affirme que les enquêtes sur les incidents impliquant des ovnis, rapportés par les militaires, continuent.
[image]
Entre 2007 et 2012, le programme baptisé Advanced Aerospace Threat Identification Program (Programme d'identification des menaces aérospatiales avancées) a documenté d'étranges objets volants, évoluant à grande vitesse sans propulsion visible ou en position stationnaire sans moyen apparent de portance, selon le New York Times.

L'une des vidéos obtenues par le New York Times montre deux avions de chasse américains qui poursuivent un objet ovale de la taille d'un avion de ligne, au large de la côte californienne, en 2004.Le Pentagone a déclaré dans un communiqué que le programme s'est terminé en 2012. «Il a été déterminé qu'il y avait d'autres priorités qui méritaient un financement et qu'il était dans le meilleur intérêt du ministère d'apporter un changement», indique le Pentagone.
[image]
Le programme doté d'un budget de 22 millions de dollars, et seulement connu d'un petit nombre de responsables, a été initié par l'ancien sénateur démocrate du Nevada, alors chef de file de la majorité au Sénat, Harry Reid, qui portait un intérêt particulier aux phénomènes inexpliqués.

La majeure partie de l'argent du programme est allée à une société de recherche aérospatiale dirigée par [/b]Robert Bigelow[/b], un entrepreneur milliardaire et un ami de longue date de d'Harry Reid, selon le New York Times.

«C'est une question scientifique et de sécurité nationale. Si l'Amérique ne se charge pas de répondre à ces questions, d'autres le feront.»

[image]

[image]
MISE A JOUR-23 Fév 2018-
[image]AUDIO 98.5-http://www.985fm.ca/animateurs/christian-page

[image]

[image]
VIDEO - CLIQUEZ ICI-Bon Résumé de l'Affaire-

Enregistrement Audio
http://ovnis-direct.com/un-ovni-affole-la-securite-aerienne-dans-loregon-58418.html

Le NORAD ( North American Aerospace Defense Command) ( Le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord), a été sollicité par l’Agence fédérale de l’aviation des États-Unis (FAA) pour intercepter un avion inconnu qui n’avait ni plan de vol, ni même un transpondeur d’identification, qui aurait permis son identification. Après l’échec des tentatives de communication avec l’appareil, les stations du contrôle aérien ont déclenché l’alarme à la FAA qui dut s’en remettre au NORAD.

L’intrus était à une altitude située entre 10 000 et 12 000 mètres, qui est le couloir des vols commerciaux.

Mais voilà, aucune trace de l’appareil ! L’US Air Force (l’armée de l’air américaine) a même envoyé plusieurs chasseurs intercepteurs F-15C pour tenter de repérer le mystérieux avion, décrit simplement comme un « objet volant de couleur blanche ». Mais toujours rien.
[image]
L’ Oregon est situé sur la côte Pacifique entre les États de Washington au nord, de Californie au sud, du Nevada au sud-est, et de l’Idaho à l’est. Ses frontières au nord et à l’est suivent pour l’essentiel les cours du fleuve Columbia et de la rivière Snake. Maps.« Les chasseurs ont volé un certain temps, mais ne l’ont pas trouvé. Et c’est tout. » Pourtant, ce vol pourrait constituer une violation de l’espace aérien, et constituer une menace pour la sécurité des États-Unis.

AUDIO:
http://www.thedrive.com/the-war-zone/18473/faa-recordings-deepen-mystery-surrounding-uf...

AUDIO
https://www.youtube.com/watch?v=_SJ-t5F-Yfg

Mysterious aircraft over Oregon - F-15's scrambled - Air traffic control audio
https://www.youtube.com/watch?v=FmblwXHgxcs

VIDEO-Mystery UFO Over Oregon Ditches Fighter Jets And Radar
https://www.youtube.com/watch?v=si90ZHQ_pfo


[image]

[image]
«Connais-toi, connais-les, et tu ne succomberas jamais.»
[image]
Corrado Malanga nait à La Spezia (Liguria-Italie) le 4 février 1951. Il obtient son diplôme de Géomètre en 1969 et son diplôme universitaire en Chimie en 1977 auprès de l’Université de Pise en présentant un mémoire expérimental sur le chimisme des noyaux indoliques.Il a travaillé pour l’Istituto di Chimica Farmaceutica pendant un an après avoir accompli son service militaire national, à Salerne, Naples et Udine dans le secteur des transmissions.En 1981 il s’installe à Paris près de l’Université P. et M. Curie où pendant deux ans il étudie la synthèse des polymères de l’oxyde de propylène actifs à la lumière.


IL Y A CINQ NIVEAUX D'INTERFÉRANCE EXTRATERRESTRE
Il existe au moins douze races d'extraterrestres différentes impliquées avec l'humanité, En vérité il ne faudrait pas parler de races, mais plus proprement, de groupes de pouvoir.
[image]


Le PREMIER NIVEAU D'INTERFÉRENCE EXTRATERRESTRE
[image]
Décrit l'abduction comme un phénomène invasif, pendant lequel des êtres, généralement petits et de couleur gris foncé ou noir, parfois bleus, prennent le sujet et l'emmène dans un milieu technologique où il est soumis à des interventions chirurgicales sur une sorte de table d'opération; qu'il s'agisse d'hommes comme de femmes, les deux auront greffé des puces pour les contrôler.


Le DEUXIEME NIVEAU D'INTERFÉRENCE EXTRATERRESTRE
[image]
Sous hypnose les ravis qui étaient entrés en contact avec ces êtres mentionnaient à l'unanimité, que les extraterrestres vivaient: « à travers nous, à travers notre esprit… »


Le TROISIEME NIVEAU D'INTERFÉRENCE EXTRATERRESTRE
[image]
Le corps ne sert pas à grand chose, mais il est nécessaire pour maintenir en vie le cerveau, avec son précieux contenu d'informations de vie extraterrestre.Pendant les hypnoses régressives apparaissait parfois la description de la “chambre de la résonance”, « de la chambre des matrioshkas », « de la chambre du cylindre métallique », toutes définitions utilisées par les différents enlevés pour décrire la même situation, cet à dire le fait d'être introduits dans un cylindre métallique horizontal, où, à travers une sorte de hublot sur le côté, ils pouvaient observer se former, en temps réel, un corps identique au leur à l'intérieur d'un autre cylindre, transparent et vertical, situé dans la même pièce: une véritable « photocopie » du ravi, y compris toutes les informations contenues dans son cerveau. Ces opérations étaient toutes conduites dans un milieu souterrain terrestre, en présence de militaires terriens!La question plus importante, arrivés ici, était: « … mais que ramènent-ils en bas: la copie ou l'original?… »


Le QUATRIEME NIVEAU D'INTERFÉRENCE EXTRATERRESTRE
[image]
Pendant la phase de copie du corps du ravi, pratiqué par les sauroïdes, il arrivait quelque chose de bien étrange. L'abducté décrivait une sensation, une sorte de vibration qui traversait son corps; il y avait beaucoup de lumière à l'intérieur du cylindre horizontal en métal et après quelque chose se détachait et vibrait dans l'air.
[image]
A ce moment le ravi décrivait la scène vue d'en haut et voyait les deux cylindres, l'un métallique, horizontal, contenant l'original et l'autre transparent, vertical, avec la copie dedans.
L'existence de certaines entités qui se définissaient « matrices de points de lumière », qui vivaient « entre un temps et l'autre » et s'auto-définissaient l' « ÂME » des êtres humains!Cette chose qui, pour ceux qui la possèdent, donne la VIE ÉTERNELLE! Et oui: justement ce que cherchaient les extraterrestres.


Le CINQUIEME NIVEAU D'INTERFÉRENCE EXTRATERRESTRE
[image]
sous hypnose ont émergé, des esprits des abductés, certaines traces de souvenirs de vies d'êtres extraterrestres en tout pour tout différentes de nous: des êtres de lumière, de nature différente, des êtres qui, même si d'une longévité remarquable, étaient mortels, parce que, d'après ce que nous avons compris, parmi toute la création uniquement le Créateur et une partie des êtres humains possèdent l'âme.Ces Êtres Lumineux étaient, probablement, ceux que notre culture mythologique appelait ?« esprits immortels » et contrôlaient les extraterrestres qui produisent le phénomène des enlèvements, qui à leur tour, contrôlaient les « cyborg » Gris, qui contrôlent l'humanité entière.

Émergeait ainsi l'existence de différents types d'humains:
1. Corps avec esprit. (Note, « esprit » = « mental »)
2. Corps avec esprit et âme.
3. Corps avec esprit et Esprit, sans âme.
4. Corps avec esprit, Esprit et âme.

SOURCECLIQUEZ ICI-

[image]

[image]

[image]

bloqué
  1212 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

146028 messages dans 31010 fils de discussion, 891 utilisateurs enregistrés, 10 utilisateurs en ligne (1 enregistrés, 9 invités)
Temps actuel sur le forum : 21/08/2018, 12:21
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum