Retour à l'index du forum
Ouvrir dans le fil de discussion
Avatar

HORUS / JÉSUS : MONARCHIE FRANÇAISE VS ÉGYPTE

par panthère58, mercredi 28 mars 2018, 20:44 (il y a 81 jours) @ panthère58

:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 6

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=134610

P(3)58 : Voici trois liens qui viennent soutenir ma réflexion présente : à savoir, d'une part, que les Évangiles et l'Ancien Testament raconte l'histoire d'Osiris, d'Isis et d'Horus et, d'autre part, que le Grand Monarque, si GM il y a, viendrait de l'Égypte via l'Atlantide.

Alors dans ce premier lien, on fait des rapprochements entre Versailles et l'Atlantide. Curieux quand même que le "petit trésor" origine d'une famille qui s'inspire de l'Atlantide... Et des références à l'Égypte y sont très présentes.

Dans les livres d'Anton Parks, le sumérien Enki a un point de vue divergent sur l'humanité. Il se crée donc un schisme parmi les "dieux". Enki fondera l'Atlantide et l'Égypte. Se faisant, pour se distinguer des autres dieux sumériens qui veulent lui faire payer sa trahison suite à la rébellion de l'Humanité, il change son dialecte et se dénommera maintenant Asar (Osiris en grec).


:-) Lien # 1. Lien entre Versailles et l'Atlantide

Lien : http://www.elishean.fr/?p=54406

[image]

Source : Didier Coilhac et son site –> Les révélations du passé

Vu sur http://www.lesavoirperdudesanciens.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag


Extraits : 1. Le domaine de Versailles doit essentiellement son existence à la volonté persistante de Louis XIV qui veilla à la construction du château et à l’aménagement des jardins tout au long de son règne. Ses successeurs ne firent que des ajustements somme toute assez modestes en respectant son œuvre. Versailles s’inscrit dans la continuité de Chambord en tant que palais symbolique de la grandeur de la Monarchie française.

Par Didier Coilhac

2. Le philosophe grec Platon est quasiment la seule source d’information concernant l’Atlantide, dans ses livres « Timée » et « Critias », écrits vers 358 avant JC.

Une petite disgression pour mettre en évidence la coïncidence du "358" Nahash, serpent biblique.

3. Le portrait de Louis XIV exprime l’idée que le savoir de Platon a été transmis à l’époque de Louis XIV. Dans une variante, c’est un écrit de Platon qui est posé sur la tête du vieil homme et qui inspire l’ange dessinant le portrait royal. Ainsi, le mythe de l’Atlantide narré par le philosophe trouverait-il une extension à l’époque du Roi-soleil.

4. La position prééminente de cet ensemble s’explique habituellement par le choix de Louis XIV de s’identifier à ce dieu solaire. Le soleil n’est-il pas le centre de l’univers, faisant rayonner chaleur et lumière sur chacune des planètes qu’il vivifie ?


Le Soleil si présent en Égypte (Râ) l'est autant avec Louis XIV.

5. Les jardins de Versailles codent de multiples façons la fin de l’Atlantide. Une telle insistance donne à croire que la Royauté possédait des objets, des preuves de l’existence d’une civilisation originelle.

6. La chapelle royale est la dernière création de Louis XIV. C’est un lieu où planent le secret et le mystère. Il ne s’agit pas d’une église banale:à l’intérieur, pas de statue de Jésus crucifié ou de Marie ou d’un quelconque Saint. Même parmi les 28 statues du pourtour extérieur, pas de Jésus ni de Marie. Il n’y a pas plus de grande croix apparente dans la chapelle.

Les deux grands panneaux du chœur, les plus grands de la décoration, sembleraient plus à leur place dans un temple israélite que dans une église catholique !


N'est-ce pas suspect l'absence de Jésus, Marie ?! Et les Israélites venaient d'Égypte.

7. Le château de Fontainebleau, palais de multiples Rois de France, comporte des exemples qui ne laissent aucun doute à ce sujet. Ces créatures hybrides sont inspirées des Sphinx de l’Égypte ancienne dont le plus connu est le grand Sphinx de Guizeh.

8. Pour le public informé, il est hautement plausible que l’Atlantide ait vraiment existé en tant que civilisation hautement évoluée qui aurait pu accéder à la technologie aéronautique ou spatiale. Tous mes travaux visent à démontrer qu’il existe des dépôts culturels sur le sol de France, dépôts par rapport auquel les sites des grands monuments ont été choisis. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, de tels complexes souterrains pourraient tout à fait contenir la Science de nos prédécesseurs, notre héritage, une science que l’on a pas égalé depuis sur la terre.

--------------------------------------------------------------------------------

:-) Lien # 2. Jésus-Christ et Marie Madeleine

Lien : http://www.elishean.fr/?p=54449

En parcourant ce lien, une parole de Jésus a retenu mon attention. Et j'ai donc fait la recherche dans la Bible de Jérusalem.

Comme Horus est la réincarnation d'Osiris, on comprend mieux cette assertion si on remplace Jésus par Horus :


Lien : http://www.cerbafaso.org/textes/bioethique/bible_de_jerusalem.pdf

Extraits :
Jean 10, 25 Jésus leur répondit: "Je vous l'ai dit, et vous ne croyez pas. Les oeuvres que je fais au nom de mon Père témoignent de moi;

Jean 10, 30 Moi et le Père nous sommes un."

--------------------------------------------------------------------------------

:-) Lien # 3. Le Livre de l’Am-Douat (Thoutmôsis III)[/b]

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=144468

280. VidéOrandia #1543 : 31 octobre 2015

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129326
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=129327


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=eLWeh_GHto0

À 0H23:07 du vidéorandia : Le Livre de l’Am-Douat (Thoutmôsis III)

Yann Vadnais : Et puis le livre dont je vais vous parler ce vendredi, je vous invite fortement soit à l’écouter ou à venir. C’est un livre d’une grande valeur pour l’ésotérisme occidental. Il est à la source, quant à moi, de plusieurs courants ésotériques qu’on retrouve dans les littératures apocalyptiques, et la littérature apocryphe qu’on retrouve à l’époque messianique de Jésus, 1500 ans plus tard ! Mais ce livre est aussi important dans le cours de l’évolution spirituelle et littéraire de l’Égypte, comme on le voit à l’écran.

Extrait du Complément Surprenant :

"LA TOMBE' DE THOUTMOSIS III "
VENDREDI 6 NOVEMBRE A QUÉBEC A 19H30
[image][image]
Le livre secret du pharaon Thoutmès III: Écrit sacré qui aurait inspiré les textes des Évangiles (Histoire de Jésus) plus de 1000 ans avant J-C.L'intérêt de la tombe se trouve dans la chambre funéraire qui est la première connue à présenter une suite de tableaux figurant le trajet du soleil dans le monde souterrain pendant les douze heures de la nuit selon le Livre de l'Am-Douat (appelé aussi "Livre de ce qu'il y a dans l'Hadès"). La décoration ressemble à un papyrus funéraire.

Livre de l'Amdouat
[image]

Ça vient corroborer mon assertion à l'effet que les textes bibliques, canoniques ou apocryphes, sont issus de l'Égypte et raconte l'histoire d'Horus (Jésus).

********************************************************************************
DE CHAMBORD À VERSAILLES

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135937


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=y2R-vOdF7vI

Résumé :
Didier Coilhac
Publiée le 15 nov. 2015

Une autre perception des châteaux de Chambord et Versailles.
Les secrets codés dans le château et les jardins de Versailles.
Comment le château de Chambord est lié à la grande pyramide de Khéops . Symbolique, ésotérisme, hermétisme, décodage, secrets, révélation...

Un film de Marc Bielli. On peut acheter le DVD complet ici: http://www.marc-bielli.com/comEDRF.html

Voir, à ce sujet, la page du site de Didier Coilhac: http://revelations-du-passe.blogspot....

:-) Omniprésence des chiffre 8 (Chambord) et 17 (Versailles), et d’Apollon. Le 8 du Thot égyptien (Hermès chez les Grecs, Mercure chez les Romains). Neptune.

Il y le bassin du Miroir (VOR180310 / allusion au miroir), l’Arche d’Alliance, le Chandelier.

François 1er, Roi de France, peut-être la raison ésotérique du choix du "dernier pape" actuel en prévision d’un Grand Monarque issu de la monarchie française... de descendance égyptienne ou lié à l’Égypte ancienne !

Voir à 32:27 du vidéo : « Si la Renaissance française est la Renaissance de l’Antiquité, les témoignages liés à l’Égypte antique sont rares mais pas inexistants. […] Mais il subsiste une porte égyptienne commandée par François Ier. Elle représente les statues d’Isis et Osiris surmontées d’enfants portant le « F » emblématique du Roi. […] Et le château de Chambord ? À première vue, rien ne semble rappeler un quelconque témoignage ou hommage à l’antiquité égyptienne. Et pourtant, l’approche mathématique va nous révéler d’extraordinaires relations entre le chef d’œuvre architectural de la Renaissance et l’une des grandes réalisations de l’Antiquité, la seule des sept merveilles du monde qui subsiste encore aujourd’hui, la pyramide de Khéops ou Grande Pyramide. »

Pour moi, c’est un lien très fort le « F » emblématique de François Ier et les enfants qui surplombent la porte égyptienne d’Isis et Osiris.

Quand on lit les commentaires qui suivent le vidéo sur Youtube, on dirait que François Ier est l’émule d’Akhenaton si les allégations s’avèrent exactes. Didier Coilhac répond aux divers commentaires dont cette réponse en deux temps : Je pense que les extraterrestres sont cachés derrière tous ces codes, depuis des millénaires. […] Moi, je vais parler plus qu'avant d'aliens, pour essayer de toucher plus de gens. Le recadrage E.T. est nécessaire pour que le codage des châteaux se dévoile sous son vrai jour. Je vais voir ce que cela donne.


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=DCgzWqYoShY

--------------------------------------------------------------------------------
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=140692

:-) EN COMPLÉMENT

Je mets ce complément de billet en lien avec JPII qui semblerait avoir évoqué un "François" selon la bande sonore de son discours lors de son passage au Québec (je n'exclue pas la possibilité qu'il s'agisse plutôt de "la présence du Christ en soi"; allez savoir) ; en lien évidemment avec le nom du Pape actuel (ce qui nous met sur une piste fort intéressante pour expliquer ce choix) et en lien avec le roi François 1er de France, en lien avec l'Égypte. Et on nous apprend finalement (à valider toutefois cette info journalistique) que le mérite de l'avènement du drapeau québécois ne reviendrait pas à Mauricie Duplessis.

Source :Journal de Montréal du vendredi 24 juin 2016 et la chronique "En cinq minutes" sur la Saint-Jean en page 19

Extraits : 1534 : Jacques Cartier est le premier à introduire le symbole de la fleur de lys en Nouvelle-France, en honneur du roi François 1er.

1948 : Le premier ministre Maurice Duplessis se plie à la pression populaire et officialise par décret le drapeau officiel du Québec, tel qu'on le connaît aujourd'hui.

********************************************************************************

LE MÈTRE COMME UNITÉ DE MESURE

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=136183


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=9wh0_RyC4Bk

:-) La France adopte le mètre comme unité de mesure en 1793. Et cette unité de mesure se retrouve dans la Grande Pyramide de Gizeh ! Les liens entre la France et l'Égypte s’accumulent. Malheureusement, ce vidéo avec Patrice Pooyard n’est pas ou plus accessible. Je retrouverai bien un autre vidéo contenant cette info. Mais j’ai la transcription de l’extrait :

À 1H02:07 du vidéo, Patrice Pooyard : Parce que, ce n'est pas simplement d'obtenir pi et le nombre d'or, c'est aussi la présence du mètre. Et ça, ça pose problème parce que tout le monde sait bien que le mètre a été adopté en 1793. (en France)

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=136293

:-) Entretien avec Jacques Grimault / Nurea TV / Tarot


Lien vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=D-Ekk9pn2H4

24/05/16 "La philosophie des Anciens, apprentissage à travers les emblèmes et le jeu de Tarot" avec Jacques Grimault NURÉA TV

À 0H39:44 du vidéo : Lys / Isis / France

Jacques Grimault : Donc, avant la Genèse, il y a le vide. Et si c’est lisse, c’est que le lys c’est une plante qui est utilisée dans toutes les anciennes représentations, c’est le vêtement. Dans la Bible on dit que Jésus était vêtu de blanc comme un lys, etc. Il y a de nombreuses allusions à cela. C’est en même temps une plante qui est issue des [mares… ?] et c’est la plante peu connue mais d’Isis, qui a donné beaucoup de choses dans l’histoire de France, notamment les emblèmes royaux.

À 1H26:27 du vidéo : Hébreu / Français

Jacques Grimault : Et de la même manière que François 1er, Fran/choix 1er, si je devais le dessiner, a été obligé d’interdire les ouvrages non-religieux. Il a dû ouvrir le Collège de France avec l’enseignement de trois langues : le latin, le grec et l’hébreu. C’est assez curieux d’avoir, comment dire, l’hébreu, puisque ça ne correspond à rien, en apparence, à la langue française. Or l’hébreu et le français, ce sont des langues très, très proches. Et contrairement à ce qu’on imagine, l’hébreu vient du français, chers amis. Tombés de vos chaises, c’est le moment.

À 1H46:53 du vidéo : Hébreu / Égyptien

J.G. : Pourquoi cette écriture, parce qu’en réalité on parle plutôt araméen qu’hébreu, pourquoi cette écriture a été rendue indispensable à une époque ? C’est que ça se perdait tellement rapidement avec le métissage des races, comme disent certains, mais des ethnies comme disent d’autres que, il a bien fallu composer quelque chose de très claire. Le caractère hermétique, il est absolu dans l’écriture hébreu. D’abord, ça s’écrit comme du cunéiforme, et ça se lit comme de l’hiéroglyphique. […] Salomon, c’est « Soleil montant », à tout hasard. On voit d’où le Soleil peut venir ; plutôt d’Égypte.

À 2H18:10 du vidéo : L’Or

J.G. : Donc, ils se sont mis à rechercher les principes naturels et n’ont trouvé qu’un matériau qui était pérenne, c’est l’or. Ils ont constaté qu’il était trop lumineux. Donc, ils ont pensé que cette chose-là venait de la lumière. Or, il y a le Christ, bien longtemps, bien longtemps après qui dit : « Je suis la lumière et je suis la vie ; je suis le chemin ». Et je dis qu’en bas de la cheminée, il y a le feu. Donc, les Anciens, très savants, ont déguisé les choses de manière à ce que seuls les vertueux les comprennent. Alors le feu, c’est ce que représente la Grande Pyramide et c’est le cycle du feu qui est donné dans le Jeu des Tarots. […] Donc, le tarot est une des formes de la magie et il est utilisé parce que, chez les Anciens, chez les Égyptiens, on mettait la magie, se connaître soi-même d’abord, l’astrologie, se connaître encore mieux, ensuite l’alchimie pour se transformer et s’améliorer. Et à la fin, la somme des trois ça s’appelle la théurgie. […] Et ça, ça figure Maât, la déesse de la Justice, de la justesse, de l’équilibre, de l’harmonie, etc. qui est dite la parèdre de Thot. Parce que, ça dit également à sa manière, si ce que l’on apprend ne sert à rien, comme à l’université, c’est un poids et c’est une écaille devant les yeux.

--------------------------------------------------------------------------------

:-) J'aime relire. Et souvent cette relecture ouvre des pistes. Voici donc un complément de réflexion sur l'attitude à adopter face au combat des forces de l'Ombre :

Lien :
http://etoileenincarnationjournaldebord.blogvie.com/files/2014/03/le_langage_de_la_lumi...

Extrait d'Isis Blue Nebadonia pp.77-78 : Vous êtes née volontairement en France, ce pays est-il la terre d’une nouvelle vengeance ?

La France est mon pays emblématique. Elle est la terre des Francs ! Ces êtres étaient des sangs mêlés avec les Fils de la loi du Un, autrement dit, les Atlantes. Mon culte se retrouve dans de nombreuses villes, comme vous le découvrirez. Ce pays a une fréquence particulière car le cœur cristallin de la planète est situé dans ses montagnes. La France contient à elle seule le nœud karmique de la planète. C’est un pays dans lequel les humains ont versé le plus de sang. La fréquence de l’amour permet aujourd’hui de désagréger ce nœud karmique en vous rappelant vos origines galactiques et des vérités jusqu’à présent voilées. Vous voyez bien que nous ne sommes plus dans la course au Pouvoir. Par contre, nous assistons en direct à la chute de ceux qui sont au pouvoir. Percevez-vous la subtilité des énergies ?

********************************************************************************
:-) MES SOURCES DE RÉFLEXION 8 : LE BAPTÊME

Le christianisme est-il né avec Jésus comme on veut nous le faire croire depuis 2000 ans, ou en Égypte avec Horus voilà 12 000 ? Évidemment, dans mes sources de réflexion, Anton Parks occupe une grande place.

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=135448


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=SAtAJfRqLsI

:-) À 1H30:30 il nous parle du baptême, de l'onction qui nous différencie d'avec les Protestants. Il parle aussi des signes royaux et monarchistes. Pourtant, le fleur-de-lys, les abeilles, ça vient d’Égypte !

Et, drôle de hasard, si hasard il y a..., dans ma nouvelle séquence de réécoute des vidéorandias, où j'en suis rendu, M. Lefebvre fait de même à partir de 0H50:21 du vidéorandia de janvier 2014. Et au-delà de la 56 ième minute, M. Lefebvre nous parle des pouvoirs « psioniques » des évêques. Un peu comme les pouvoirs évoqués chez les Québécois par MKultra.

Il y a un parallèle intéressant entre le discours de M. Lefebvre et les propos de MKultra sur le baptême, la confirmation, des pouvoirs. Malheureusement, plusieurs vidéos sur VIMEO ne sont plus disponibles pour je ne sais quelle raison. Censure française ?




ÁDAM GENISIŠ

À noter que ces extraits font partie de la section essai du livre, non du récit.

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2006-2007

Extrait #1 p.355 :

Dans le chapitre 22 de l’Apocalypse, Jésus se présente comme celui qui vient. En tant qu’Alpha et Omega, il apparaît comme le premier et le dernier. Il est le roi, la source, l’Oint de l’Éternel. Son rôle de Messie est clairement défini.

Nous trouvons ici plusieurs aspects extrêmement précis, qui sont en affinité évidente avec Osiris et Horus. Le terme grec "Christos" qui se dit "Messias" en latin, possède comme sens "oint, sacré par le Seigneur". On dit d’une personne qu’elle a été ointe [du latin "unctum" ("onguent")] lorsqu’elle a été consacrée par une onction liturgique. C’était précisément ce en quoi consistait le rituel initiatique dans le cénotaphe d’Osiris à Abdju (Abydos) d’où découle le baptême chrétien. L’initié, mais aussi le futur roi, se présentait dans la piscine après un long parcours initiatique. Il montait les marches pour accéder à l’île primordiale où se trouvait la tête d’Osiris et renaissait tel un jeune soleil. Nous venons de relever que le terme "Messie" proviendrait du vocable latin "Messias", mais nous ne manquerons cependant pas de souligner que le terme égyptien "Mesi" se traduit par "naître" ou "enfanter".

Référence : papyrus égyptien de Leiden (T32-4, lignes 9 à 21), de "Les initiés et les rites initiatiques en Égypte ancienne", Max Guilmot, éditions Arista, 1991.


Extrait #2 p.356 :

Après s’être enfoncé dans la terre (le tunnel qui mène à l’Osireion souterrain), l’initié doit s’immerger dans l’eau sacrée avant de monter sur l’île sainte (la plate-forme) et rejoindre le sarcophage et le reliquaire contenant la tête d’Osiris. L’immersion totale occasionne une sorte de programmation qui a pour effet que l’initié exulte dans le miracle de la résurrection.

En Abzu ou en Abdju, l’initié fait face à l’oint, au Messie, c’est-à-dire au sauveur, le libérateur qui va l’absoudre de ses péchés. C’est bien le rôle qu’entretiendra symboliquement Osiris après sa mort, il deviendra le grand juge, le maître de l’éternité. Dans le judaïsme, Jésus est l’envoyé de Dieu qui rétablira Israël dans ses droits et inaugurera l’ère de la justice. Chez les Égyptiens, la justice est une déesse qui se nomme Maât, elle accompagne Osiris lors du jugement osirien qui se déroule dans le monde obscur des morts. Maât (la justice) juge l’âme des Humains en procédant à la pesée du cœur dont Horus est la forme divine tandis qu’Osiris prononce le jugement. Une fois encore, la Bible compilée par les prêtres hébreux ne manque pas cette occasion de se calquer sur l’idéologie ésotérique égyptienne.

"Vous faites bien de la regarder (la parole prophétique) comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour commence à poindre et que l’Astre du Matin (le Christ) se lève dans vos cœurs." – 2 Pierre 1.19


LE TESTAMENT DE LA VIERGE

À noter que ce livre est un essai. Il n’est pas un récit.

[image]
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre, 2009

Extrait #3 pp.155-156 :

Le terme Messie proviendrait du vocable latin Messias qui se dit Christos en grec et dont les définitions sont "oint" et "sacré par le Seigneur". L’onction divine joue un rôle considérable dans la définition d’une personne importante, parfois annoncée comme rédemptrice. L’onction qui se pratiquait à Abydos (Abdju), la ville sainte d’Osiris, relevait d’une forme de baptême pour l’initié, qui devait se plonger dans l’eau du temple de l’Osireion avant de rencontrer l’effigie du dieu, elle-même dénommée Mesi par les prêtres :

Ici, dans le livre, on retrouve des dessins égyptiens en lien avec « Mesi » que je ne peux reproduire. Je n’ai pas d’appareil-photo numérique, malheureusement.

De son côté, l’onction que l’on retrouve dans les rituels judéo-chrétiens relève plutôt d’un geste liturgique qui consiste à appliquer de l’eau bénite sur la tête d’une personne ou d’un objet. Dans la Bible, un être oint est une personne qui a reçu l’onction des prêtres pour être roi, prophète ou libérateur. Jésus-Christ revendique d’ailleurs le titre d’"oint", comme en témoigne Luc 4:18 : "L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par l’onction". Il s’agit ni plus ni moins de l’onction du Saint-Esprit, dont nous savons qu’il symbolise la Mère divine.

À plusieurs reprises, nous avons relevé dans cette enquête que le vocable Mesi trouve une valeur toute particulière dans le langage égyptien et que ce mot est en rapport avec le fait de "naître", "d’enfanter", et d’avoir été "fait à la ressemblance de". À la ressemblance de qui, nous n’en savons rien, mais sans doute du père, si ce n’est celle du dieu Osiris dont chaque Égyptien voulait se rapprocher. Nous avons également relevé que l’épithète Mesi-temu-em-whem était un nom donné à Osiris en tant que "celui qui donne naissance aux mortels une seconde fois".

La mère, comme l’image du père et comme son propre fils, pouvait porter le titre de Mesi. La mère, l’enfant, et la divine statue du dieu mort, sont indissociables, car ces trois acteurs symbolisent la divine triade : la mère, le fils et le père, précisément "recyclée" en Sainte Trinité par les judéo-chrétiens.


Extrait #4 p.236 :

L’élément liquide (l’eau) s’exprime de plusieurs façons en égyptien. Le terme le plus courant est Net. Par ailleurs, nous avons vu plus haut que le fleuve de Râ se nomme Net-Râ. De ce terme provient très probablement le Netra (la "chambre de l’eau"), la source de purification baptismale dont nous parlerons plus loin lorsque nous étudierons les chambres de la Grande Pyramide. Le Netra est la "salle" ou "chambre de l’eau" qui fait partie de l’hypogée royal égyptien et qui est reproduite dans la majorité des temples égyptiens.

LE RÉVEIL DU PHÉNIX

À noter que cet extrait fait partie du récit, information reçue sous forme d’impulsions lumineuses et qu’il retransmet le plus fidèlement possible. Il concerne le baptême d’Horus (Heru). C’est lui-même qui en fait la description, consignée dans son cristal.

Bit-Râ-Hem est la Grande Pyramide.
Amašutum est la dénomination des femelles Gina’abul.
Her-Râ est Horus l'Aîné, le Jean Baptiste judéo-chrétien, l’archange Michel.

[image]
Anton Parks, Ed. Nouvelle Terre, 2010

Extrait #5 p.212 :

On m’avait préparé à ce rite étrange. Ma mère m’en avait parlé plusieurs fois. Il s’agit d’une métamorphose corporelle et spirituelle qui nécessite un passage par l’eau des abîmes, en vue d’effacer les souillures de ses anciennes vies et de la présente. L’eau de la fosse de Bit-Râ-Hem pouvait tout à fait jouer le rôle du Nun (l’océan primordial). Tout futur souverain doit se soumettre à cet usage du bain sacré dans une eau qui figure celle des origines. Il s’agit d’un ancien rite Amašutum que plusieurs branches Gina’abul ont adopté depuis la nuit des temps. Mon père avait connu une forme de purification lorsqu’il était devenu l’époux de la grande Nut (Nammu), mais ce rite se pratiquait à deux, en couple. Comme je n’avais pas encore trouvé ma reine parmi mes trois concubines, je devais effectuer ce rituel plutôt que l’autre.

Rien de très compliqué ne m’attendait, juste une purification par immersion qui devait finir par une confirmation solennelle agrémentée d’une onction sacrée. Plusieurs officiants devaient m’attendre en bas, dont mon aîné Her-Râ.

Lien sur le cannabis et le baptême (merci à Chelidoine) : http://la-source-des-sagesses.blogspot.ca/2016/04/le-cannabis-dans-lhistoire-cachee-dan...

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133707

082. Vidéorandia #1228 : 25 juin 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=54837
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=54837


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=xmNySYKhuaU

Publiée le 15 juin 2012
Fête Nationale Québec 2009. Une Voix qui porte. Plaines d'Abraham 23 Juin 2009


[image]
Anton Parks
Éditions Nouvelle Terre, 2009


Extrait pp.238-239 :

Finissons sur ce sujet en indiquant une étrange correspondance. Le 24 juin est le jour de la Saint Jean, la fête de Jean le Baptiste. Cette fête est traditionnellement accompagnée de grands feux et marque d'une façon symbolique le solstice d'été. Or, le véritable solstice d'été se place trois jours avant, le 21 juin. Notons en aparté que le chiffre 3 symbolise en occultisme le sommet de la hiérarchie divine. Il est également le symbole du Christ qui est généralement regardé à la fois comme Roi, Prêtre et Prophète.

On a donc, trois jours avant le 24 juin, le 21. Le 21 juin regroupe plusieurs saints parmi lesquels se trouvent essentiellement Louis, Raoul, Rodolphe et Ralf. Ce dernier d'origine anglo-saxonne n'est pas s'en rappeler notre Râ'af * égyptien (le L n'existe pas en égyptien). Nous avons vu plus haut que Râ'af est le soleil nocturne. Il est le nom secret qu'Osiris a pris lorsqu'il a vaincu les ténèbres et qu'il atteint la lumière pour se transformer en Horus. Il s'agit d'une épithète d'Horus en tant que nouveau soleil, l'étoile rouge Neb-Heru, l' "oeil sonore" du firmament. Cette transformation physique du dieu en Mesi a connu plusieurs étapes. L'une d'elle étant justement le baptême d'Horus au coeur de la Netra ("la chambre de l'eau"), la chambre inférieure de la Grande Pyramide ; nous y viendrons. C’est là, au cœur des ténèbres, que le fils du dieu Osiris s’est retrouvé baigné par la lumière noire des origines, celle des prêtresses Étoiles Sombres. Ce rituel de la chambre noire se retrouve au cœur de l’initiation égyptienne reprise par les franc-maçons. Il symbolise l’étape régénératrice de la lumière des origines en lumière pure.

Le fait de trouver dans le calendrier grégorien les images de Râ (Yuan *, "la massue") et d'Horus (Râ'af *, "Soleil Noir"), tous deux associés au solstice d'été et séparés par le chiffre christique trois, n'est donc pas du tout le fait d'un hasard. Ils se suivent comme deux frères et forment les deux fils solaires, respectivement Horus l'Aîné et Horus, fils d'Isis. Ce fait essentiel, jamais compris jusqu'à présent, ne fait que confirmer la citation de Jean le Baptiste au sujet de Jésus dans l'Évangile de Jean (1:15) : "Celui qui vient derrière moi, le voilà passé devant moi, parce qu'avant moi il était". Oui, auparavant "celui qui vient" était Osiris et aujourd'hui, il est le Mesi, "fait à la ressemblance de [Osiris]", clairement sa résurrection. La prophétie de Yuan Bati *, est transparente. Non seulement sa réputation de grand leader touche à sa fin, mais ses suivants – ceux de Râ (la lumière) – vont le délaisser et devenir ceux d’Horus. Yshu (Jésus) *, "l’oint", baptisé par Râ lui-même dans la Netra, la chambre des secrets, va trouver la voie des sommets et prendre la place qui lui est destinée.


* Hiéroglyphes du nom et que je ne peux transposer avec mon clavier.

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=133519

075. Vidéorandia #1221 : 07 mai 2012

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?mode=entry&id=51285
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=51338

Objet 2 : Sur le paraclet, Saint-Esprit, Science infuse, Connaissance absolue de ce qui est

Lien citation : http://www.bibleetnombres.online.fr/gdmonarq.htm
Extrait : " Et pourtant quelqu'un doit venir, quelqu'un d'inouï que j'entends galoper au fond des abîmes. La France de Dieu, le Royaume de Marie ne peuvent pas périr, il faut qu'il vienne. Quand il paraîtra enfin, quand il frappera à la porte des cœurs avec le pommeau de l'Epée divine, le réveil de tous les aveugles sera prodigieux ". (Léon Bloy)

Citation qui se retrouve aussi dans l'intro du livre d’Isis Blue Nebadonia :
http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/01/1043381862.pdf

********************************************************************************
LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=143905

258. Vidéorandia #1521 : 30 mai 2015

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=124435
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=124440


Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=ddzmPeChB_8

À 1H22:16 du vidéorandia : Grand Monarque

Kiwan : Tous les rois de France, ou la plupart en tout cas, sont gardés dans une basilique en France au nord de Paris. […] Il y a des gisant qu’on appelle, c’est des tombes, c’est comme des sarcophages avec, sous forme d’un être humain sur le dessus. Il y en a un, c’est juste une tombe et elle est vide. La tombe est vide, la place est là. C’est celui qui manque dans la liste de tous les rois qui doivent représenter la monarchie française. Il y en manque un. On dit, dans la tradition ésotérique, que c’est celui qui va rassembler tous les peuples d’Occident. Au moment, alors que tout semblera perdu, il sera reconnu. Il ne le sait pas lui-même qu’il est le Grand Monarque. Et autour de lui, les gens ne le savent pas non plus. Au moment où les choses vont tourner tellement mal sur Terre que, cet homme, cet individu, qui peut être une femme, en passant, on peut penser à une espèce de Jeanne D’Arc, va être enlevé, abducté, conduit pour être initié, instruit et tout avoir le savoir intégral. Autour de cette personne qui va être ramenée ici sur Terre, il va y avoir des centaines, peut-être des milliers d’êtres humains qui auront tous été préparés, la nuit, en rêve ou en remote viewing, en dédoublement. Tous auront reçu une éducation, une préparation sans trop savoir à quoi ça sert. Et quand le temps sera venu, ils vont comme être tous dégelés, ils vont tous réaliser qu’ils savent déjà. Et tout ce qu’ils savent va servir à rebâtir le monde de demain. […] Et vous avez eu un peu la réponse, l’implication de ce Grand Monarque, qui représentera le dernier dont la tombe est prête, l’attend. Il va agir au moment où tout semblera perdu. Et il va avoir été éduqué, adombré, comme on dit dans le métier. Il va avoir été comme choisi et protégé pour accomplir un grand destin, une grande destinée.

********************************************************************************

LIEN ORIGINAL : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=145956

337. VidéOrandia #1649 : 03 décembre 2016

Lien du VidéOrandia : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=142222
Lien du Complément Surprenant : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=142223


Lien vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=yKC4HjpNpy8

À 0H09:06 du vidéorandia : Le peuple et la langue basques

Jean-Jacques : Mais pour en revenir à la région basque, parce qu’il y a beaucoup de particularités au pays basque, sans faire de tourisme. Le pays basque est l’un des plus anciens peuples d’Europe, puisqu’il remonte au néolithique. Les historiens, les paléontologues disent que c’est peut-être même un des plus anciens peuples d’Europe. Et au contraire de tous les peuples et de toutes les nations qui ont forgé l’identité de leur peuple et de leur nation sur une notion de territoire et de géographie, ça n’a jamais été le cas ici. Les Basques ont forgé l’identité du peuple et de la nation sur la langue. Et ceci, c’est rare. Et ce qui est intéressant aussi, c’est que cette langue basque n’est toujours pas élucidée quant à ses origines. On a cherché des similitudes avec toutes les langues latines dites analytiques, français, espagnol, italien, allemands, on ne trouve pas de similitudes. Ils ont cherché au niveau des langues aryennes, indo-européennes, pas de similitudes. [ni les langues celtes] Par contre, Hélène, il y a quelques mois, en parcourant un ouvrage d’Anton Parks, qui décomposait le sumérien…

Hélène : En fait, toutes les traductions qu’il donne [elle donne quelques exemples de mots], j’aurais donné exactement les mêmes traductions sans savoir que ça venait du sumérien. Après, je fais juste un constat. C’est un constat que je fais en lisant. Aujourd’hui, voilà.

Jean-Jacques : Certains mots basques sont rigoureusement identiques au sumérien. C’est très intéressant parce que Parks, ou d’autres, disent qu’il y avait à l’origine, donc à l’époque de Sumer, une langue mère… […] Alors c’est intéressant parce que les Amašutum donc, qui seraient créatrices, cette civilisation extraterrestre a lancé qu’elle serait les créatrices des humains, avaient une langue mère, d’après Parks. Et on retrouve le même vocabulaire chez les Basques. Peut-être auraient-ils conservé de manière intact certains mots de cette langue.

Kiwan : Compostelle = compost / la terre, le terreau et estelle / l’étoile

Jean-Jacques : le champs, le terrain des étoiles

À 0H15:00 du vidéorandia : Les Cagots et la patte d’oie

À 0H18:38 du vidéorandia : La patte d’oie

P(3)58 : Bien, au moment où j’arrive à ce vidéorandia, dimanche matin le 26 mars 2017, ça fait suite au VOR170325 et à la découverte d’une oie avec le cou dans la glace. Et c’est sûr que ce n’est pas la J-oie. Bien, toutes sortes de petites synchronicités ont accompagné ma révision des vidéOrandias depuis les débuts. C’en est un exemple. Alors, l’oie avait peut-être un message à nous livrer, car il n’y a jamais rien pour rien qui arrive. Alors je récidive.

:-) La patte d'oie a retenu mon attention. Je veux juste mettre un extrait du livre des Meurois-Givaudan "Par L'Esprit du Soleil" p.49.

[image]

Extrait : Votre langue porte les signes du sacré. Il faut apprendre à les percevoir. La Joie vous dit explicitement qu'elle figure l'association du "je" et de "l'oie", animal-interprète des forces divines, animal à la patte en forme de trident, oiseau qui sait "ouïr", c'est-à-dire comprendre ce qui est suggéré en autre chose. La redécouverte de la Joie n'est pas autre chose que la réconciliation de la personnalité avec la Connaissance immanente.

Eh, ça va bien avec la langue basque... ! Un sens littéral, et un sens à un autre niveau.

Vidéorandia 1649 Patte d"oie
par xalbat , dimanche 04 décembre 2016, 12:42


La patte d'oie est également une rune liée à l'élévation de conscience...
[image]

Coïncidence, le plus haut sommet du Pays Basque s'appelle... la Rhune ! ;-)

À 0H23:15 du vidéorandia : La déesse mère basque Mari et la patte d’oie, le chemin de Compostelle, vierges noires enterrées, le culte d’Isis

[image]

Le Testament de la Vierge
Anton Parks, Éd. Nouvelle Terre
2009, 401 pages


Extrait pp.120-121 : Dans ce nouveau chapitre, nous allons étudier les différents aspects de la Vierge-mère, génitrice du Fils solaire. Il en ressortira que cette déesse-mère possède différents visages que l’on retrouve dans plusieurs de ses doubles féminins égyptiens et biblique. Nous n’aurons aucun mal à constater l’obstination avec laquelle les anciens scribes se sont efforcés d’atténuer le rôle premier d’Isis, la dénommée Meri.

À la manière de son double égyptien Meri, "la bien-aimée", Marie est la mère du Christ Jésus. Très officiellement, le nom Marie, manifestement tiré de l’égyptien Meri, proviendrait de l’hébreu Miryam (Meer-Yawm). Ce terme Miryam serait tiré de Meryi qui signifie "être rebelle", "révoltée". Personne ne comprend pourquoi un tel prénom a été employé pour qualifier la mère du Messie. Il est fort probable que nous faisons face à un terme égyptien qui a été intégré dans le langage hébreu, pour dénommer Isis telle que les Hébreux la voyaient à travers la mythologie égyptienne. Qui d’autre qu’Isis est en effet la grande rebelle et la grande révoltée ?

Le langage hébreu nous confirme un fait essentiel : le terme Meryi découlerait de Marah qui exprime le fait d’être réfractaire, désobéissant envers son père ou envers Dieu. Une fois encore, nous sommes parfaitement en phase avec l’histoire d’Isis. Si nous associons les particules égyptiennes Mer et Yi qui forment le Meryi hébraîque, nous obtenons "pyramide de l’existence".

Lorsque l’on sait que la Grande Pyramide est souvent assimilée à Isis elle-même et que cette pyramide est, comme nous le verrons, le lieu où le grand assassiné Osiris a été réveillé sous la forme d’Horus, la sémantique se révèle ici comme inéluctable.


:-) LES ORIGINES ÉGYPTIENNES du Christianisme
Par Alain Poret
Auteur


[image]

En pages 51-52 : Ainsi, l’Égypte antique serait la « matrice du christianisme », avec le périple égyptien de la Sainte Famille. Déjà, le culte d’Isis disputa au christianisme et au culte de Mithra la place de la religion. Il s’avère impossible de comprendre les Mystères égyptiens si l’on ne tient pas compte du mythe d’Isis et d’Osiris. Et Isis, la divinité d’Égypte, portant Horus sur les genoux, s’identifie à Marie en Majesté portant l’Enfant Jésus. L’éminente égyptologue Christine Desroches Noblecourt écrit : « La théogamie, l’union d’un dieu et d’une mortelle, n’est rien d’autre que l’Annonciation et Marie, la fille spirituelle de la Grande Isis, dont le culte a fonctionné jusqu’en Gaule pendant des siècles. » Isis l’Égyptienne serait ainsi la représentation orientale de l’Immaculée Conception des chrétiens d’Occident. Les terres d’Isis recouvrent à la fois la Karnac et le Carnac breton, la terre celtique. Le menhir devient obélisque, le cromlech, la pyramide et le dolmen, le temple. De même, la barque d’Isis est le blason de « Par Isis », notre capitale parisienne. Paris est, en effet, la « nef d’Isis » qui « flotte mais qui ne sombre pas » (« Se Fluctuat Nec Mergitur »). En France, nos Vierges noires apparaissent comme des Isis. C’est pourquoi la Vierge noire est la déesse du Nil (Sarah), la grande Isis qui fut aussi Notre Dame dessous terre. Les nefs ancrées des cathédrales gothiques symbolisent la croix de vie égyptienne, qui est le nœud d’Isis. Cette croix ansée, l’Ankh, est le signe astrologique de Vénus. Gardien des mystères d’Isis, le Sphinx énigmatique du plateau de Gizeh transfigure quant à lui le règne animal en règne humain.

À 0H39:21 du vidéorandia : En lisant Anton Parks... Hélène a fait des découvertes intéressantes sur la langue basque.

Définitions par Anton Parks :

Amašutum : nom des femelles Gina’abul. Elles font partie des Kadištu (planificateurs)

Ama’argi : femelles Amašutum terrestres, elles sont gouvernées par Dìm’mege, fille de Mamítu-Nammu

---
DOSSIER Parks / Bible / Grand Monarque : http://www.orandia.com/forum/index.php?id=151216

Formule 2017 :
[flash width=800 height=500]https://www.youtube.com/v/[/flash]

P(3)58

  417 vues

Fil complet:

 Fil RSS du sujet

145430 messages dans 30822 fils de discussion, 881 utilisateurs enregistrés, 11 utilisateurs en ligne (0 enregistrés, 11 invités)
Temps actuel sur le forum : 17/06/2018, 19:36
Fil RSS des messages  Fil RSS des discussions | Contact
powered by my little forum